Publié le 12 décembre 2016 à 11:02

L'ex-président du PLR Philipp Müller violemment menacé sur Facebook

Philipp Müller n'a pas souhaité s'exprimer sur les menaces qui le visent.
Philipp Müller n'a pas souhaité s'exprimer sur les menaces qui le visent. [Anthony Anex - KEYSTONE]
Le conseiller aux Etats Philipp Müller (PLR/AG) est la cible de vives attaques sur Facebook depuis sa proposition de mise en oeuvre de l'initiative anti-immigration. Pour l'Aargauer Zeitung, ces menaces mettent en danger le système suisse.

Depuis plusieurs jours, Philipp Müller est couvert d'insultes et de menaces sur son compte Facebook, rapporte lundi l'Aargauer Zeitung. Les internautes, qui le qualifient de "misérable traître" et vont jusqu'à appeler à se débarrasser de lui, reprochent à l'ancien président du PLR son rôle dans le cadre de la mise en oeuvre de l'initiative de l'UDC "Contre l'immigration de masse" acceptée le 9 février 2014.

Discuté aux Chambres fédérales, son modèle s'écarte du texte UDC stricto sensu et vise à mettre la pression sur les entreprises pour qu'elles engagent en priorité des travailleurs indigènes plutôt que d'instaurer des contingents.

Philipp Müller n'a pas souhaité s'exprimer sur ces menaces.

"En augmentation"

Le conseiller national Cédric Wermuth (PS/AG), qui fait l'objet de menaces similaires, reconnaît qu'elles sont en augmentation. Selon lui, leurs auteurs se sentent légitimés par les attaques publiques de certains médias, notamment celles de la Weltwoche. Une relation démentie par l'hebdomadaire.

L'Aargauer Zeitung accompagne son article d'un commentaire, inquiet pour la Suisse: "Veulent-ils perpétrer un crime comme celui en Grande-Bretagne contre la militante anti-Brexit? De telles menaces n'ont pas lieu d'être dans notre système démocratique qui permet d'agir par voie d'initiative ou de référendum".

vtom

Publié le 12 décembre 2016 à 11:02