Modifié le 10 mai 2015 à 13:24

Les livraisons d'armes vers l'Arabie saoudite sont interrompues

"La conjoncture ne devrait pas se détériorer", avait indiqué le SECO ce week-end.
Pour l'heure, le SECO interdit toute exportation d'armes vers Ryad. [Peter Schneider - Keystone]
La Suisse bloque momentanément ses livraisons d'armes versle royaume saoudien, qui bombarde les rebelles chiites au Yémen, indique dimanche le Secrétariat d'Etat à l'économie (SECO).

Le SECO n’a donné aucune date butoir à ce moratoire. Entre janvier et mars, la Suisse a engrangé 1,216 million de francs grâce à des livraisons de pièces de rechange pour la défense anti-aérienne. Ces éléments de remplacement sont destinés au maintien de systèmes anti-aériens vendus auparavant au royaume wahhabite.

Rien que durant l'année 2014, la Confédération a encaissé environ douze millions de francs via des exportations de matériel d'armement à Ryad, relève le SECO, confirmant une information parue dans Le Matin Dimanche et la SonntagsZeitung.

Un blocage déjà exigé

Le Groupe pour une Suisse sans armée (GSsA) avait réclamé l'arrêt des livraisons d'armes au Proche-Orient et vers l'Arabie Saoudite en particulier.

Une revendication qui n'a pas convaincu la commission de la politique de sécurité du Conseil national.  Celle-ci avait cependant refusé en janvier de déposer une motion demandant de restreindre les exportations de matériel de guerre vers le royaume wahhabite.

ats/kg

Publié le 10 mai 2015 à 12:55 - Modifié le 10 mai 2015 à 13:24

Vers une trêve au Yémen?

Bombardés quotidiennement par l'Arabie saoudite, les rebelles chiites Houthis se sont dits prêts à répondre "positivement" aux efforts destinés à "mettre fin aux souffrances" de la population yéménite. Ils ont réagi dimanche à une offre de trêve formulée par l'Arabie saoudite.

Des militaires alliés aux Houthis ont quand à eux annoncé dimanche matin qu'ils acceptaient la trêve programmée pour mardi soir.