Modifié le 04 janvier 2014 à 20:59

Un Suisse figure parmi les employés de MSF retenus en Syrie

Un Suisse travaillant pour Médecins sans frontière a été enlevé en Syrie
Un Suisse travaillant pour Médecins sans frontière a été enlevé en Syrie 19h30 / 2 min. / le 04 janvier 2014
La branche suisse de Médecins sans frontières (MSF) a confirmé samedi qu'un Suisse faisait partie des cinq membres de l'ONG "emmenés" jeudi soir dans le nord de la Syrie.

Un des cinq membres du personnel de Médecins sans frontières (MSF) "emmenés" par un groupe dans le Nord de la Syrie jeudi soir pour être interrogés est suisse.

"Une personne d'origine suisse se trouve parmi les employés retenus", a dit samedi le directeur de la communication de MSF suisse, Laurent Sauveur.

"Nous vous confirmons que les membres de notre personnel disparus sont des expatriés de nationalité belge, danoise, péruvienne, suédoise et suisse", a ensuite indiqué une porte-parole de l'ONG dans un bref communiqué.

Rétablir le contact

"Nous sommes en contact avec tous les acteurs concernés sur le terrain ainsi qu'avec les familles de nos équipes. Tout est mis en oeuvre pour rétablir le contact avec nos collègues", a ajouté Laurent Sauveur. Pour leur sécurité, MSF ne donnera pas plus d'informations à ce stade.

MSF travaille dans six hôpitaux et quatre centres de santé au nord de la Syrie, largement occupé par les rebelles, mais où les forces loyales à Bachar al-Assad contrôlent certaines poches.

agences/ptur/rber

Publié le 04 janvier 2014 à 12:25 - Modifié le 04 janvier 2014 à 20:59

Le CNS ne viendra pas à Montreux

Côté politique, le Conseil national syrien (CNS), le principal bloc au sein de l'opposition en exil, a annoncé qu'il ne participerait pas à la conférence de Montreux (VD).

Réunie en Turquie, la Coalition nationale syrienne de l'opposition en exil doit prendre une décision définitive lundi sur sa participation à la conférence dite de "Genève II".