Modifié le 12 mars 2013 à 16:41

La loi sur les résidences secondaires semble porter ses fruits

Dans certaines régions touristiques, le "oui" à l'initiative Weber a entraîné une hausse de plus de 200% du nombre de permis de construire par rapport à la moyenne des cinq dernières années.
La construction de logements a reculé en 2012 de 8% en Valais. [ - Olivier Maire - Keystone]
La construction de résidences secondaires est en baisse dans les régions touristiques depuis l'acceptation de l'initiative Weber, a indiqué mardi la Société suisse des entrepreneurs. Les nombreux recours d'Helvetia Nostra semblent efficaces.

Une année après l'acceptation par le peuple de l'initiative Weber, la construction de résidences secondaires est en baisse dans les régions touristiques. L'avalanche de recours déposés par Helvetia Nostra semble efficace.

Contrairement à ce qui avait été prédit, "l'activité dans le logement a reculé en 2012 de 6% aux Grisons, de 8% en Valais et de 25% au Tessin", indique mardi la Société suisse des entrepreneurs (SSE) dans sa statistique trimestrielle.

L'Oberland bernois a été le seul à enregistrer une augmentation de l'activité dans ce secteur (17%) entre l'acceptation de l'initiative sur les résidences secondaires le 11 mars 2012 jusqu'à la fin de l'année, précise la SSE.

Une avalanche de recours efficace

Le recul s'explique par les nombreux recours déposés par les initiants contre les projets de construction dans les régions touristiques, selon la SSE. Sur l'ensemble de la Suisse, pas moins de 2150 procédures sont engagées devant les cantons et les communes.

Des recours qui devraient continuer à affluer ces prochains mois, selon le Tribunal fédéral.

ats/hend

Publié le 12 mars 2013 à 15:49 - Modifié le 12 mars 2013 à 16:41