Modifié le 15 juin 2012 à 16:59

Aung San Suu Kyi a quitté la Suisse après trois jours de visite

Séquences choisies - Aung Saan Suu Kyi au Parlement
Séquences choisies - Aung Saan Suu Kyi au Parlement L'actu en vidéo / 2 min. / le 15 juin 2012
La Prix Nobel de la paix birmane Aung San Suu Kyi a quitté vendredi la Suisse après une visite de trois jours pour rejoindre Olso. Dans la matinée, elle a été ovationnée par le Parlement helvétique.

L'opposante birmane a quitté la Suisse vers 12h15 depuis l'aéroport de Zurich en direction de Francfort, pour rejoindre Oslo. Elle a passé les dernières heures de son périple en Suisse à Berne, où elle a reçu un hommage appuyé des parlementaires réunis vendredi matin sous la Coupole fédérale.


Hommage du Parlement

Devant les députés des deux Chambres qui ont réservé une "standing ovation" à la Prix Nobel, le président du Conseil national Hansjörg Walter (UDC/TG) s'est dit très honoré que celle-ci ait choisi de visiter la Suisse lors de son premier voyage en Europe depuis 24 ans. La population a également acclamé Aung San Suu Kyi devant le Palais fédéral.


Auparavant, le porte-parole du Département fédéral des affaires étrangères (DFAE) Jean-Marc Crevoisier et l’entourage de la Birmane avaient tenu à rassurer sur sa santé. Aung San Suu Kyi avait en effet été victime d’un léger malaise jeudi lors d’une conférence de presse à Berne. "Elle est en pleine forme et a bien dormi", a confirmé à l'ats Jean-Marc Crevoisier.


Le Nobel, 21 ans après

Le programme de sa tournée européenne a donc été maintenu. Elle prononcera samedi en début d'après-midi à l'hôtel de ville d'Oslo le discours traditionnel du récipiendaire pour son Prix Nobel de la Paix, décerné en 1991 en son absence forcée. Ceci constituera le point d'orgue de son voyage
européen.


Cette distinction a fait basculer Aung San Suu Kyi dans une dimension
politique planétaire. Elle a été récompensée du Nobel "pour sa lutte
non-violente en faveur de la démocratie et des droits de l'Homme".
"J'ignore ce qui passera par ma tête lors de cette cérémonie, mais je me
réjouis de remercier les Norvégiens de leur soutien indéfectible durant ces
années difficiles", a-t-elle expliqué à la RTS.


Après la Norvège, Aung San Suu Kyi se rendra ensuite en
Grande-Bretagne, en Irlande et en France, où elle rencontrera notamment le
nouveau président français François Hollande.


ats/bkel


Publié le 15 juin 2012 à 08:36 - Modifié le 15 juin 2012 à 16:59

Coca-Cola de retour en Birmanie

Coca-Cola a annoncé jeudi son retour en Birmanie après plus de 60 ans d'absence, à la suite de l'allègement des sanctions américains contre le gouvernement birman.

Il ne reste donc plus que Cuba et la Corée du Nord à être "privés" de la célèbre boisson gazeuse.

Le géant des bulles projette de faire des "investissements significatifs" en Birmanie au cours des trois à cinq prochaines années.