Modifié

La Suisse et le Vatican marchent ensemble pour la paix dans le monde

L’ouverture prochaine d’une ambassade suisse permanente au Vatican suscite des critiques sur le principe de laïcité au Parlement fédéral [RTS]
L’ouverture prochaine d’une ambassade suisse permanente au Vatican suscite des critiques sur le principe de laïcité au Parlement fédéral / 19h30 / 2 min. / le 8 novembre 2021
A l'occasion des célébrations du 100e anniversaire de la reprise des relations diplomatiques entre la Suisse et le Saint-Siège lundi, le conseiller fédéral Ignazio Cassis a reçu le secrétaire d'Etat du Vatican à Berne. Les deux hommes ont signé une déclaration commune visant à promouvoir la paix dans le monde.

Le texte signé par Ignazio Cassis et le cardinal Pietro Parolin accorde une attention particulière à l’abolition universelle de la peine de mort, à la protection des minorités et au dialogue interconfessionnel, indique le Département fédéral des affaires étrangères (DFAE).

Lundi après-midi, les deux hommes ont participé à une célébration, à l'occasion de ce centenaire, à l’Université de Fribourg. A Berne, le cardinal Parolin a également rencontré le président de la Confédération Guy Parmelin pour une visite de courtoisie.

Célébrations repoussées d'un an

Etablie en 1586 à Lucerne, la nonciature apostolique en Suisse est la plus ancienne représentation permanente du Vatican au nord des Alpes. Le "Kulturkampf" de 1873 a toutefois entraîné la rupture des relations diplomatiques entre la Suisse et le Saint-Siège, qui n’ont été rétablies qu’en 1920.

Les célébrations marquant ce centenaire de la reprise des relations entre la Suisse et le Vatican avaient été reportées d'un an en raison de la pandémie de coronavirus.

>> Le sujet de RTSreligion sur les relations compliquées entre la Suisse et le Vatican:

Le pape François et les gardes suisses. [Vatican Media / Reuters - Reuters]Vatican Media / Reuters - Reuters
RTSreligion - La Suisse et le Vatican célèbrent le centenaire de leurs relations diplomatiques / La Matinale / 2 min. / le 8 novembre 2021

Critiques sur une ambassade au Vatican

Début octobre, le Conseil fédéral a également décidé d’établir l’ambassade de Suisse auprès du Saint-Siège à Rome, signe de sa volonté de renforcer les relations diplomatiques entre les deux Etats. La représentation helvétique est actuellement basée en Slovénie. Mais la décision du gouvernement suscite certaines critiques.

"Si nous renforçons nos relations diplomatiques avec le Vatican, cela veut dire que nous créons une ambassade auprès du chef d’une communauté religieuse. Et pour un Etat libéral comme la Suisse, cela ne me semble pas judicieux", note ainsi Roland Fischer, conseiller national vert'libéral lucernois, interrogé dans le 19h30.

"Ce n’est pas parce qu’on renforce le dialogue diplomatique avec un courant religieux qu’on n’est forcément contre l’autre. C’est pas une volonté d’inscrire la Suisse comme pays catholique mais de renforcer les liens par rapport à un réseau d’influence comme celui du Vatican qui est large", nuance Nicolas Walder (Vert/GE)

"La présence d’une ambassade suisse au Vatican ne signifie aucun changement de la laïcité de l’Etat suisse", a d'ailleurs répété lundi matin Ignazio Cassis.

>> Lire: La Suisse envisage une représentation diplomatique permanente au Vatican

oang avec ats

Publié Modifié