Modifié

Lien entre l'attentat de Vienne et Winterthour, foyer de radicalisation

L'entrée de la mosquée An'Nur à Winterthour, aujourd'hui fermée. [Walter Bieri - Keystone]
Les liens entre l'attentat de Vienne et Winterthour, foyer de radicalisation / La Matinale / 1 min. / le 5 novembre 2020
L'attentat commis lundi à Vienne a-t-il des ramifications en Suisse? Les autorités suisses et autrichiennes enquêtent, après l'arrestation, mardi soir, de deux jeunes Suisses à Winterthour, un foyer de radicalisation en Suisse.

Les Services de renseignements, la police fédérale et plusieurs autorités judiciaires helvétiques et autrichiennes planchent sur le dossier. Toujours est-il que la ville de Winterthour (ZH) est connue comme étant l'un des foyers de radicalisation en Suisse. La mosquée An'Nour a été mêlée à plusieurs départs en Syrie entre 2014 et 2017. Et plus récemment, l'"émir de Winterthour", qui recrutait lui aussi pour le djihad, a été condamné à  quatre ans de prison ferme.

Ces deux nouvelles arrestations en lien avec l'attentat de Vienne rappellent donc la présence d'éléments radicaux dans la région. Pour Kurt Pelda, journaliste au Tages-Anzeiger et spécialiste de ces questions, "cela montre que la scène est toujours active, même si les médias ne le mentionnent pas".

Autres mosquées concernées

Dans La Matinale, le journaliste a expliqué jeudi qu'il existe une autre mosquée assez radicale à Winterhour. "Mais ils fréquentent aussi d'autres mosquées. Pour les journalistes, mais aussi pour la police, il est donc devenu beaucoup plus difficile d'observer ce qui se passe sur cette scène".

Ce que l'on sait pour l'instant, c'est que les deux hommes interpellés mardi sont déjà impliqués dans des procédures pénales en lien avec du terrorisme. Et ils ont été arrêtés car ils connaissaient l'auteur présumé de la fusillade. Selon la ministre de la Justice, Karin Keller Sutter, les trois hommes se seraient déjà rencontrés en personne.

Liens dans toute l'Europe

Ces liens entre l'Autriche et Suisse n'étonnent pas Mirjam Eser Davolio, chercheuse à la Haute école spécialisée de Zurich: "Il y a des liens dans toute l'Europe parmi les extrémistes djihadistes. Ce n'est donc pas très surprenant. Cela fonctionne surtout au sein des espaces linguistiques". Et de préciser qu'il existe aussi des liens entre Lausanne et Bienne, avec un imam extrémiste à Bienne.

La chute du groupe Etat islamique (EI) a certes réduit les départs pour le djihad, mais les radicalisations, elles, sont bien présentes dans plusieurs villes de Suisse. Cette nouvelle affaire le rappelle.

>> Voir aussi le sujet du 12h45

Suite à l'attentat de Vienne, deux hommes ont été arrêtés à Winterthur. Ils seraient les amis de l'auteur de l'attentat [RTS]
Suite à l'attentat de Vienne, deux hommes ont été arrêtés à Winterthur. Ils seraient les amis de l'auteur de l'attentat / 12h45 / 1 min. / le 5 novembre 2020

Sujet radio: Joëlle Cachin

Adaptation web: Jean-Philippe Rutz

Publié Modifié