Publié

Dans la course à la présidence du PS, l'indécision de Mathias Reynard rebat les cartes

Mathias Reynard n'exclut pas de se lancer dans la course au Conseil d'État valaisan. [RTS]
Mathias Reynard n'exclut pas de se lancer dans la course au Conseil d'État valaisan. / 19h30 / 2 min. / le 3 juin 2020
Bouleversée par la pandémie, la succession de Christian Levrat à la tête du parti socialiste suisse est encore compliquée par les possibles ambitions cantonales du Valaisan Mathias Reynard. Deux duos sont en lice: Priska Seiler Graf et Mathias Reynard face à Cédric Wermuth et Mattea Meyer.

Depuis plusieurs jours, le conseiller national Mathias Reynard explique dans les médias valaisans (le Nouvelliste ou encore Rhône FM) hésiter à briguer un siège au Conseil d'Etat de son canton.

"Je suis très heureux à Berne, j'aime beaucoup le travail que j'y fais, j'ai l'impression d'y être utile mais évidemment, le fait de songer à un retour en Valais, à s'engager davantage et concrètement pour les Valaisannes et les Valaisans, c'est bien sûr super intéressant", a expliqué Mathias Reynard sur Rhôme FM.

Une telle décision pourrait donc rebattre les cartes du parti socialiste sur le plan national. Jusqu'alors, deux duos solides se disputaient la succession du Fribourgeois Christian Levrat: Mattea Meyer (ZH) et Cédric Wermuth (AG) face à Priska Seiler Graf (ZH) et Mathias Reynard.

Une campagne relancée ?

L'élection aurait normalement dû se tenir au mois d'avril mais le coronavirus a forcé le parti à choisir la voie du report. La campagne a donc été suspendue et Christian Levrat a accepté de rester pour quelques mois supplémentaires à la tête du PS.

"J'ai très vite annoncé que j'étais prêt à prolonger mon mandat. Nous avons également indiqué que les candidatures seraient ouvertes à partir du 10 août et jusqu'au 2 septembre, afin de cadrer la discussion et d'indiquer clairement les périodes de temps qui sont accordées aux uns et aux autres pour se positionner", explique le Gruérien à la RTS.

Dans les coulisses, de nouveaux noms de potentiels candidats émergent déjà, comme celui de la Soleuroise Franziska Roth.

Motus et bouche cousue au PS

Dans les rangs socialistes, l'heure n'est toutefois pas aux confidences. Personne ne semble avoir envie de parler et tous invoquent une trêve électorale jusqu'à cet été.

Mais derrière les excuses, un flottement perceptible témoigne de la difficulté de trouver une, un ou des successeurs à Christian Levrat. Le Fribourgeois sera resté 12 ans à la tête du deuxième parti de Suisse.

L'élection devrait avoir lieu lors du congrès socialiste du mois d'octobre.

>> Revoir également le sujet diffusé dans l'émission Forum:

Les déclarations de Mathias Reynard sèment le doute quant à sa reprise de la présidence du PS [RTS]
L’intérêt de Mathias Reynard pour le Conseil d’Etat valaisan, un handicap dans la course à la présidence du PS / Forum (vidéo) / 3 min. / le 3 juin 2020

Sujet TV: Rouven Gueissaz

Adaptation web: ther

Publié