Modifié le 18 juin 2019 à 15:06

La Suisse inaugure en grande pompe sa nouvelle ambassade à Moscou

L'ambassade de Suisse à Moscou.
Inauguration de la nouvelle ambassade de Suisse à Moscou La Matinale / 3 min. / le 18 juin 2019
La représentation helvète attend près de 800 invités pendant trois jours pour l'inauguration de sa nouvelle ambassade moscovite. Et pour la première fois, plusieurs acteurs importants suisses sont réunis sous le même toit.

Le projet est ambitieux et il permet à la Confédération d'acquérir une plus grande visibilité dans la capitale russe. Pour la première fois, tous les acteurs sont réunis dans un même bâtiment: des services consulaires et diplomatiques, à Suisse Tourisme, en passant par le Swiss business hub – un organisme qui soutient les entreprises suisses à l'étranger.

L'objectif est aussi que l'ambassade devienne de plus en plus une plateforme de dialogue et d'échange, ouverte sur l'extérieure; depuis 2017 déjà, il y a une antenne permanente de Pro Helvetia, qui nourrit les échanges entre artistes suisses et russes.

La façade historique de l'Ambassade de Suisse à Moscou a été entièrement rénovée.
La façade historique de l'Ambassade de Suisse à Moscou a été entièrement rénovée. [Embassy of Switzerland in Russia]

L'ambassade organise également périodiquement des rencontres sur des thèmes scientifiques, politiques ou sociétaux: "Il y a le travail que nous avons accompli en 2017: on avait choisi comme thème le centenaire de la Révolution. Cela nous avait permis d'élargir considérablement nos contacts avec les milieux académiques, les historiens, les chercheurs, les ONG qui travaillent sur la mémoire", explique Yves Rossier, ambassadeur suisse en Russie. "Nous allons multiplier les projets dans ce registre-là avec des historiens: le passé de la Russie est très lourd, c'est un passé qui est encore perceptible aujourd'hui, qui pose encore sa marque ou son ombre sur la Russie d'aujourd'hui. Je crois que c'est très important de travailler aussi dans cette direction-là".

La neutralité de la Suisse est un atout au moment d'organiser ce genre de rencontres: "Je pense qu'on a peut-être un petit bonus, effectivement, quand on le fait", répond Yves Rossier. "C'est-à-dire qu'on ne soupçonne pas la Suisse d'avoir des intentions cachées ou des objectifs géopolitiques inavouables. Mais après, cela ne nous dispense pas de devoir faire un travail sérieux et professionnel".

La Russie, une priorité d'importance pour la Suisse

Une vue de l'Ambassade de Suisse à Moscou depuis le patio intérieur. Une vue de l'Ambassade de Suisse à Moscou depuis le patio intérieur. [Embassy of Switzerland in Russia] La construction de cette nouvelle ambassade a coûté près de 43 millions de francs; cela signifie que, pour Berne, la Russie reste une priorité d'importance. Moscou est en effet depuis longtemps l'une des plus grandes ambassades de Suisse à l'étranger en nombre de collaborateurs – avec environ quatre-vingt employés.

Toutefois, les travaux du nouveau bâtiment ont débuté avant la crise ukrainienne et le refroidissement des relations qui a suivi. L'an dernier, il y a eu l'affaire des espions russes en Suisse qui avait provoqué de vives réactions à Berne: ce dernier cas est réglé, soutient Yves Rossier.

Il veut distancier la construction de la mission diplomatique des relations actuelles: "Quand vous construisez une ambassade, c'est une ambassade auprès d'un pays. Ce n'est pas une ambassade auprès du gouvernement qui est à la tête de ce pays à un moment précis de l'Histoire. Cette ambassade, elle est là pour rester cent, deux cents ans. Elle ne reflète pas l'état des relations ou votre avis sur la manière dont le pays est géré à un moment bien précis", affirme le diplomate.

Une architecture symbolique

L'Ambassade de Suisse à Moscou, vue du ciel. La forme de son jardin intérieur rappelle celle du pays. L'Ambassade de Suisse à Moscou, vue du ciel. La forme de son jardin intérieur rappelle celle du pays. [Embassy of Switzerland in Russia] Le bâtiment lui-même possède toute une symbolique autour des liens historiques entre la Suisse et la Russie. Dans la cour intérieure – qui, vue du ciel, rappelle la forme de notre pays – on trouve un jeune pommier. Un greffon de cet arbre a été planté dans chaque canton suisse, sur un lieu symbolique des relations entre les deux nations.

Quant à l'architecture du bâtiment – construit par un bureau lausannois – elle se veut une vitrine de la Suisse contemporaine en terme de technologie.

Esthétiquement, la nouvelle représentation détonne: que l'on l'aime ou non, elle contribue à sa manière à donner à la Suisse une visibilité certaine. Il existe peu d'architecture contemporaine ambitieuse de ce type à Moscou.

>> Ecouter les précisions de Jean-Didier Revoin sur l'inauguration de la nouvelle ambassade de Suisse en Russie:

Dans le patio de l'Ambassade de Suisse à Moscou, un jeune pommier. Un greffon de cet arbre a été planté dans chaque canton suisse, sur un lieu symbolique des relations entre la Suisse et la Russie.
Embassy of Switzerland in Russia
Le 12h30 - Publié le 18 juin 2019

Sujet radio: Isabelle Cornaz

Adaptation web: Stéphanie Jaquet

Publié le 18 juin 2019 à 14:59 - Modifié le 18 juin 2019 à 15:06

Une inauguration sur quatre soirées

La Suisse voit les choses en grand pour la présentation officielle de son ambassade. Mardi soir, Sergei Lavrov, chef de la diplomatie russe, ainsi que le ministre de la Défense et le président du parti communiste sont attendus: le conseiller fédéral Ignazio Cassis sera là pour les accueillir.

Le chef d'orchestre Michel Tabachnik a conçu une œuvre musicale spécialement pour cette occasion: elle mêle des standards purement helvétiques comme le Ranz des Vaches et du yodel avec du Stravinsky, pour souligner de manière originale la profondeur des liens reliant la Suisse et la Russie.

Pour l'anecdote, l'ambassadeur Yves Rossier apporte aussi sa touche personnelle: il a traduit avec sa professeure de russe un livre des éditeurs et humoristes chaux-de-fonniers Plonk et Replonk. Il l'offre à ses invités plutôt qu'un couteau suisse ou un stylo... à nouvelle ambassade, nouveau style.