Modifié le 25 juillet 2017

Les robots-aspirateurs collectent des données sur votre maison

Un robot-aspirateur Roomba.
Un robot-aspirateur Roomba. [Kārlis Dambrāns - Flickr (licence Creative Commons Attribution CC BY)]
Les robots-aspirateurs Roomba collectent des données spatiales pour mieux appréhender le domicile de leur propriétaire. Le patron d'iRobot, la maison-mère, prévoit de vendre ces données à des géants tels qu'Amazon ou Google.

Pour optimiser leur efficacité, les Roomba collectent des données spatiales basiques telles que la dimension des pièces, la disposition des meubles, etc.

Mais ces informations pourraient être très précieuses pour les entreprises cherchant à faire référence dans le domaine de la domotique et des objets connectés, comme l'a dit le PDG d'iRobot dans un entretien à Reuters publié jeudi.

"La 'maison intelligente' peut fournir un écosystème global d'objets et de services une fois qu'elle dispose d'une cartographie riche du domicile de l'utilisateur", a expliqué Colin Angle.

"Un petit espion rampant"

Le patron affirme qu'il pourrait vendre d'ici quelques années les données collectées par les robots-aspirateurs aux géants Amazon, Apple et Google. Les trois firmes américaines se sont récemment lancées dans le développement d'assistants domestiques virtuels.

Pour le site spécialisé Gizmodo, l'ambition de Colin Angle pourrait faire du "sympathique robot Roomba un petit espion rampant et inquiétant".

ptur

Publié le 25 juillet 2017 - Modifié le 25 juillet 2017

Des informations pas si anodines

Gizmodo prévient: "Si les renseignements collectés par les Roomba peuvent sembler minimes, il y a quand même beaucoup à tirer de ces cartographies domestiques constamment mises à jour. Le robot connaît, entre autres, le plan de votre maison, la forme de tout ce qui est posé par terre, quelles zones nécessitent le plus d'entretien ou encore à quelle fréquence le nettoyage est nécessaire."

Pour le site, ces données spatiales pourraient par exemple être très utiles à Amazon afin d'améliorer les performances de son assistant virtuel Echo (gestion de l'air climatisé, de la lumière, de l'acoustique...). "Vous avez une grande pièce quasiment vide? On pourrait peut-être efficacement vous adresser des publicités pour du mobilier", ajoute Gizmodo.

Le site s'inquiète encore du fait que ces données sont probablement vulnérables et susceptibles d'être piratées.