Modifié

Guy Laliberté, le premier clown de l'espace

G.Laliberté a déboursé 35 millions de dollars pour s'envoler dans l'espace. [Reuters]
G.Laliberté a déboursé 35 millions de dollars pour s'envoler dans l'espace. [Reuters]
Le milliardaire canadien Guy Laliberté, fondateur du Cirque du Soleil, s'est envolé mercredi à bord d'une fusée russe Soyouz pour la Station spatiale internationale où il a promis d'emporter son sens de l'humour et de distribuer des nez rouges.

L'ancien cracheur de feu, qui a déboursé 35 millions de dollars
pour s'offrir ce rêve d'enfance pour son 50e anniversaire, pourrait
être le dernier touriste de l'espace avant plusieurs années. Le
vaisseau spatial s'est envolé comme prévu à 13h14 locales (07h14
GMT) du centre spatial russe de Baïkonour, dans la steppe
désertique du Kazakhstan. Dix minutes plus tard, il était en
orbite.

Pas le premier touriste spatial

Septième touriste de l'espace, Guy Laliberté est accompagné par
l'astronaute américain Jeffrey Williams, commandant du vaisseau, et
le cosmonaute russe Maxim Souraïev, ingénieur de bord. Dans les
minutes qui ont suivi le décollage, les trois hommes sont apparus
en direct à la télévision russe, serrés dans la capsule, un plan de
vol à la main, conversant avec les contrôleurs au sol.

"Je vous souhaite bon courage et merci pour votre bonne
préparation", a déclaré le directeur de l'Agence spatiale russe
Roskosmos, Anatoli Perminov, depuis le centre de contrôle à
Baïkonour. En montant à bord de la fusée, les trois hommes ont
chanté "oh Mammy, Mammy blue". La bonne humeur devait être aussi de
mise dans l'espace, Guy Laliberté ayant promis de "laisser de la
place à l'humour, même dans les choses sérieuses".

Des nez rouges pour les cosmonautes

A la veille de son envol, le Canadien au crâne poli et au regard
espiègle a raconté qu'il avait "chatouillé" ses coéquipiers pendant
l'entraînement et promis de le faire dans l'espace quand ils
dormiront. Guy Laliberté et ses deux coéquipiers avaient auparavant
posé pour la photo avec des nez de clown. Cet éternel rêveur doté
d'un sens des affaires acéré en a emporté neuf, pour chacun des
cosmonautes de l'ISS.

Son seul souci est de ne pas être trop longtemps malade pendant sa
mission de douze jours, sachant qu'une période d'adaptation "pire
que le mal de mer" dure généralement entre 24 et 48 heures.
L'amarrage de la fusée à l'ISS est prévu vendredi à 08h35 GMT. Vers
la fin du vol, le 9 octobre, Guy Laliberté doit diriger depuis
l'espace un "événement artistique planétaire" dans 15 villes sur
cinq continents.

Retour dans douze jours

Premier artiste à voyager dans l'espace, Guy Laliberté reviendra
sur Terre le 11 octobre avec l'astronaute américain Michael Barratt
et le cosmonaute russe Guennadi Padalka, qui auront passé six mois
dans l'espace.

Il faudra attendre au moins un an avant qu'un autre amateur puisse
rejoindre l'ISS, a prévenu Anatoli Perminov. "Dès qu'il y aura une
possibilité, nous enverrons un autre touriste dans l'espace mais
pour l'instant nous ne savons pas en quelle année", a-t-il déclaré,
soulignant qu'il n'y aurait aucun touriste spatial en 2010.

Les effectifs permanents de l'ISS ont doublé à six personnes,
alors que les Etats-Unis prévoient de mettre prochainement leurs
navettes spatiales à la retraite, ce qui rendra les places à bord
des Soyouz plus difficiles à obtenir.

afp/mej

Publié Modifié

Une fortune de 2,5 milliards de dollars

Le Canadien est le 261e homme le plus riche du monde avec une fortune évaluée à 2,5 milliards de dollars (1,76 milliard d'euros), selon le magazine américain Forbes.

Le fondateur du Cirque du Soleil, petite troupe québécoise devenue en 25 ans une multinationale du divertissement, ne sera pas le dernier touriste de l'espace.