Modifié

Une importante opération policière anti-deal dans un squat lausannois

VD: une descente de police dans un squat suscite des remous [RTS]
VD: une descente de police dans un squat suscite des remous / 12h45 / 1 min. / le 30 mai 2018
Près de 150 policiers et gendarmes ont investi mardi à 10h00 les locaux du squat des Sauges à Lausanne. Quatre personnes, dont l'auteur principal d'un gros trafic de cocaïne, ont été interpellées sur ordre du Ministère public.

Des perquisitions ont été menées dans deux appartements du squat, menant à la saisie de plus de 20'000 francs, environ 1000 dollars, 600 euros ainsi que d'une centaine de grammes de cocaïne.

Plusieurs instructions pénales pour infractions graves à la Loi fédérale sur les stupéfiants, en particulier pour trafic de cocaïne, ont été ouvertes. Un Nigérian de 52 ans, suspecté d'être l'auteur principal d'un gros trafic de cocaïne, a été interpellé, de même qu'une Suissesse de 57 ans et deux Nigérians de 27 et 43 ans.

Les squatters "pas visés"

"Nous recherchons des délinquants, des dealers de rue, des trafiquants qui ont commis des infractions à la loi fédérale sur les stupéfiants. Nous ne visons pas les squatters", avait précisé Jean-Christophe Sauterel, directeur prévention et communication à la police cantonale.

Pour garantir le bon déroulement des opérations, l'accès au secteur n'était pas autorisé. La RTS avait pu constater que les policiers étaient équipés de jambières, gilets pare-balle, casques et même de chiens policiers.

Plus de 6 kg saisis en quelques mois

Depuis plusieurs mois, les investigations menées par la police cantonale et la police municipale de Lausanne ont permis de démontrer qu'à partir de ce squat, de nombreux individus s'adonnent au trafic de cocaïne, expliquent les forces de l'ordre.

Avant même la descente dans le squat, l'enquête avait permis de déterminer l'activité de 12 trafiquants, originaires du Nigeria, du Cameroun, d'Afghanistan et du Burkina Faso, qui logeaient dans ce squat. Ils ont été placés en détention. Les enquêteurs ont déjà saisi ces derniers mois 6,329 kilos de cocaïne ainsi que 41'000 francs.

>> Lire aussi: Nicolas Feuz: "Celui qui espère éradiquer le deal de rue finira en burn-out"

ats/tmun

Publié Modifié

Dépôt d'une interpellation urgente sur le deal de rue

Interrogé dans le 12h30, l'élu UDC Fabrice Moscheni annonce le dépôt d'une interpellation urgente le 12 juin prochain devant le Conseil communal lausannois, demandant des mesures "claires et focalisées" contre le deal de rue, qui n'a "jamais été aussi visible".

Le conseiller communal annonce aussi vouloir demander le renforcement des amendes punissant les violences et les insultes que subissent les policiers.

>> Ecouter l'interview de Fabrice Moscheni dans le 12h30: