Modifié

La Ville de Lausanne dévoile son programme de législature

Une vue aérienne de Lausanne. [Leandre Duggan - Keystone]
La Ville de Lausanne a présenté son programme de législature / Le 12h30 / 1 min. / le 30 novembre 2021
S'adapter, grandir, rassembler: telle est la politique que veut poursuivre la Municipalité de Lausanne ces cinq prochaines années. L'exécutif de la capitale vaudoise a mis sur pied un programme de législature basé sur ces trois axes, marqué par les enjeux climatiques et sociaux.

"Ce programme s'inscrit dans la continuité du précédent. C'est une évolution, pas une révolution", a déclaré le syndic Grégoire Junod mardi devant la presse à Lausanne, en compagnie de la Municipalité in corpore.

Principal défi pour ces prochaines années: s'adapter en permanence. Il s'agit à la fois gérer des dossiers à moyen et long terme, tels que la politique climatique et les grands enjeux de politique urbaine et en même temps, d'avoir une ville "agile" qui s'adapte extrêmement vite pour répondre aux besoins de la population, note le syndic. Et de citer en exemple le Covid-19 et son impact extrêmement fort sur toutes les politiques de la ville.

En matière de lutte contre le réchauffement climatique, la Municipalité porte un programme "extrêmement ambitieux, pour que la ville soit vivable demain". Le syndic a notamment mentionné le défi de la décarbonisation des bâtiments et du chauffage à distance, une politique "lourde qui va générer quelques chantiers".

Ne pas grossir pour grossir

Deuxième grand axe: grandir. "Nous revendiquons une ville qui se développe", a souligné Grégoire Junod. La ville est un lieu fortement impacté par les enjeux climatiques, la pollution, mais en même temps elle est la solution: les enjeux climatiques et du non-étalement urbain exigent de développer la ville en ville.

L'écoquartier des Plaines-du-Loup sera un vrai laboratoire de la ville de demain, a-t-il décrit. Et de rappeler que l'exécutif veut un urbanisme différencié sur des sites prioritaires, tels que les Boveresses, Beaulieu, Sébeillon ou la gare. Lausanne veut également des parts de logements abordables dans tous les projets urbains.

>> Revoir le reportage du 19h30 sur l'écoquartier des Plaines-du-Loup:

À Lausanne, l’immense écoquartier des Plaines-du-Loup sort de terre. Les riverains ont pu déambuler samedi à l’intérieur du chantier [RTS]
À Lausanne, l’immense écoquartier des Plaines-du-Loup sort de terre. Les riverains ont pu déambuler samedi à l’intérieur du chantier / 19h30 / 1 min. / le 2 octobre 2021

Nombreux chantiers

Une ville qui grandit passe également par le développement des activités économiques et des places de travail. Là aussi, des noyaux stratégiques sont prévus à Beaulieu, la Rasude et en lien avec les CHUV et les hautes écoles.

En ce qui concerne la mobilité, Lausanne sera affectée par de très nombreux chantiers: LEB, M3, gare de Lausanne. Sans oublier l'apaisement de la circulation avec en ligne de mire un 30 km/h de jour sur certains axes, les projets de mobilité douce et la tarification des transports publics.

Intégration et aide aux victimes

Enfin, dernier point, la capitale vaudoise se veut rassembleuse. Près de 150’000 personnes y habitent, dont plus de 40% d’étrangers. La politique d'intégration est une "marque de fabrique de la Municipalité". Lausanne a su garder une mixité sociale, estime le syndic. La ville va d'ailleurs beaucoup investir pour l'accueil des enfants pendant cette législature.

L'accent sera également posé sur une thématique un peu nouvelle, la lutte contre les violences domestiques. La volonté de la ville est de développer une relation police citoyen axée sur l'aide aux victimes, avec une attention particulière pour les minorités sexuelles. Egalement au chapitre des nouveautés, la promotion de l'intégration et de l'égalité par le sport.

ats/ther

Publié Modifié