Publié

Le "chalet russe" de Villars-sur-Ollon (VD) sera bientôt mis en conformité

En cas de constructions illicites, les procédures de remise en conformité sont longues et difficiles pour les autorités. [RTS]
En cas de constructions illicites, les procédures de remise en conformité sont longues et difficiles pour les autorités. / 19h30 / 2 min. / le 20 janvier 2019
La "Villa Poutine" de Villars-sur-Ollon (VD), surnommé ainsi en raison de ses richissimes propriétaires helvético-russes, devrait bientôt rentrer en conformité. Le chantier de cette bâtisse de luxe avait été interrompu en raison de nombreuses irrégularités.

En 2014, les travaux colossaux de réaménagement d’un chalet de luxe à Chesières, près de Villars-sur-Ollon, avaient été pointés du doigt par l'émission Mise au Point de la RTS pour de nombreuses irrégularités et infractions, notamment en termes d’aménagement du territoire.

Le canton avait alors stoppé le chantier et déposé une plainte pénale. Cinq ans plus tard, le chalet est terminé, mais les démêlés judiciaires ne sont pas oubliés. Ses propriétaires vont prochainement mettre à l’enquête des travaux de mises en conformité, a appris la RTS.

Collaboration des propriétaires

Différents enrochements et un local seront notamment démolis, un chantier estimé à plusieurs millions de francs. La famille Rybak répond ainsi à une notification envoyée en juillet dernier par le canton et la commune.

"Les propriétaires ont bien collaboré depuis, puisqu'ils nous ont fourni les documents dans le délai imparti, début décembre 2018, et nous voilà en présence des premiers plans de déconstruction", explique Nicolas Croci Torti, municipal en charge de l’urbanisme de la commune d'Ollon.

Si la famille Rybak a accepté de travailler main dans la main avec les autorités, elle n’en reste pas moins amère. Elle estime notamment que la commune est co-responsable, car elle a laissé passer une dérogation à la limite à la forêt, inacceptable aux yeux du canton.

Carole Pantet/kkub

Publié

Une ferme condamnée dans le Nord vaudois

Tous les propriétaires ne sont pas aussi prompts à collaborer quand il s’agit de remise en conformité. Souvent, les dossiers tardent, ralentis par les multiplies possibilités de recours offertes aux propriétaires.

A Concise (VD), le sort de la Prise Zacharie est scellé depuis des années. Lourdement rénovée sans permis en 2006, cette ferme située en zone rurale doit être rasée. Une décision contestée en vain par les propriétaires jusqu’à la Cour européenne des droits de l’homme.

Comme ils refusent toujours de raser leur maison, c’est le canton lui-même qui va mandater prochainement une société de démolition. Les Jaquet, qui vivent dans la ferme, ont confié à la RTS qu’ils se battraient jusqu’au bout.