Modifié

Les candidats à la Constituante valaisanne ne sont pas tous Valaisans

Le drapeau du canton du Valais flotte, avec des perspectives financières positives. [Jean-Christophe Bott - Keystone]
Les candidats à la Constituante, nombreux, ne sont pas tous Valaisans / La Matinale / 1 min. / le 6 novembre 2018
La Constituante valaisanne n'est pas qu'une affaire de Valaisans. Ses 130 membres seront élus le 25 novembre et parmi les 646 candidats en lice pour réviser la Constitution cantonale se trouvent un Vaudois et une Française.

Les constituants passeront les quatre prochaines années à dépoussiérer le texte fondamental du Valais. Pour participer à cette mission, les candidats se pressent au portillon. Parmi eux, certains citoyens ne sont pas originaires du canton.

La Française Corinne Card est venue s'installer en famille à Nax il y a une dizaine d'années. Depuis deux ans, cette géographe a également la nationalité suisse. Sa candidature lui a semblé naturelle.

"En Valais et en Suisse de manière générale, j'ai eu beaucoup de soutien de la part des gens que je rencontrais, notamment dans le milieu agricole où j'ai beaucoup travaillé,", raconte-t-elle. "C'est une manière de rendre un peu de ce qu'on m'a donné. Je m'identifie totalement à la société valaisanne, et c'est aussi la volonté de dire que j'ai une certaine expérience qui pourrait être bénéfique pour la future Constitution", expose-t-elle.

Liens intemporels avec le Valais

L'actuel commandant de la police de Lausanne Pierre-Alain Raemy est également sur les rangs pour devenir constituant. Ses attaches avec le Valais ne datent pas d'hier non plus.

"Je ne suis effectivement pas Valaisan. Je suis Vaudois de souche mais Valaisan de coeur", explique-t-il. "J'ai un ancrage avec le Valais qui se situe dans le passé, dans le présent et dans le futur. Dans le passé, parce que ça fait 27 ans que je suis marié à une Sédunoise, avec qui j'ai deux enfants. Dans le présent parce que j'habite à Savièse depuis 6 ans, et dans le futur, parce qu'à la fin de cette année, je vais remettre mon commandement, et je serai installé à plein temps à Savièse, où je finirai mes jours."

L'élection de l'assemblée constituante aura lieu le 25 novembre. Elle sera officiellement créée le 17 décembre.

>> Lire aussi: Un total de 646 candidats pour les 130 sièges de la Constituante valaisanne

Marie Giovanola/kkub

Publié Modifié