Publié le 17 juillet 2018 à 15:27

Campagne de sensibilisation à Genève contre les déchets sauvages

Déchets sauvages: les militants anti-saleté sont en action aujourd'hui en Suisse. But: sensibiliser les passants.
Déchets sauvages: les militants anti-saleté sont en action aujourd'hui en Suisse. But: sensibiliser les passants. 12h45 / 1 min. / le 17 juillet 2018
La Communauté d'intérêts pour un monde propre (IGSU) a mené une action mardi à la gare de Genève contre le "littering", en vue du "clean-up day" national des 14 et 15 septembre.

La campagne consiste en une affiche située dans le hall de la gare que les passants sont appelés à signer pour marquer leur engagement contre les déchets sauvages.

Le phénomène du "littering" est largement répandu en Suisse. "Dans notre pays, les collectivités dépensent 200 millions de francs par année pour nettoyer l'espace public. S'y ajoutent des heures de bénévolat", a souligné Cédric Québatte, chef d'équipe à IGSU.

Danger accru la nuit

Le "littering" dépend de plusieurs facteurs. Par beau temps, la population occupe davantage l'espace public. Corollaire: plus de déchets sont laissés ou jetés négligemment, quand bien même des poubelles existent. Mais le phénomène est moins marqué la journée, quand le contrôle social est plus important, qu'en soirée.

Les campagnes de sensibilisation ont contribué à réduire le problème. Mais Cédric Québatte remarque aussi un changement de mentalité. La nouvelle génération, plus sensible à ce qu'elle consomme, au recyclage et à l'environnement, achète moins de produits à l'emporter et d'emballages polluants.

ats/gax

Publié le 17 juillet 2018 à 15:27