Modifié le 01 mars 2018

Pour limiter la circulation à Genève, "commençons par un système de macarons"

Le conseiller d'Etat genevois Luc Barthassat.
L'invité de Romain Clivaz - Luc Barthassat, conseiller d'Etat PDC genevois L'invité-e de Romain Clivaz / 10 min. / le 01 mars 2018
Alors que le conseiller d'Etat genevois Antonio Hodgers estime qu'il faut arriver à une interdiction des vieux diesel, son collègue Luc Barthassat plaide pour une première étape, soit la mise en place d'un système de macarons.

Le Tribunal administratif fédéral de Leipzig a ouvert la voie cette semaine aux interdictions des vieux diesel en ville.

>> Lire: Vers une interdiction des vieux diesel dans les villes d'Allemagne

Le conseiller d'Etat genevois en charge du Département de l'environnement, des transports et de l'agriculture (DETA) Luc Barthassat s'est dit, jeudi, "en grande partie" favorable à cette mesure pour la Suisse. Il a toutefois ajouté qu'elle manquait de réalisme en raison de la législation fédérale: "On est en porte-à-faux avec la réglementation fédérale. Il faudrait changer la loi pour pouvoir le faire en Suisse", a-t-il indiqué sur les ondes de la RTS.

Sa solution: un système de macarons afin de classer les véhicules en cinq catégories, des moins au plus polluants. "Ce système existe déjà en France, à Lyon et à Paris", a précisé le ministre de la mobilité. "Les véhicules de catégorie rouge pourraient être interdits dans certains quartiers pendant les pics de pollution."

"Nous n'arrivons pas à diminuer les émissions polluantes"

Les propos de Luc Barthassat interviennent deux jours après l'intervention de son collègue Antonio Hodgers au 19h30. Celui-ci plaidait pour une interdiction des anciens véhicules diesel dans les villes suisses.

"Cela fait des années que l'on met en place des mesures incitatives, mais nous n'arrivons toujours pas à diminuer les émissions polluantes", avait-il lancé.

>> Lire: "Dans les villes suisses, on doit en arriver à une interdiction des vieux diesel"

Propos recueillis par Romain Clivaz

Texte web: hend

Publié le 01 mars 2018 - Modifié le 01 mars 2018