Modifié le 24 août 2015

Singapour lève le gel des avoirs de l'homme d'affaires Yves Bouvier

Résident genevois jusqu'à 2009, Yves Bouvier est actuellement domicilié à Singapour.
Résident genevois jusqu'à 2009, Yves Bouvier est actuellement domicilié à Singapour. [Salvatore Di Nolfi - Keystone]
La Cour d'appel de Singapour a levé le gel des avoirs d'Yves Bouvier, spécialisé dans l'entreposage et le transport d'oeuvres d'art, accusé d'escroquerie par l'oligarque russe Dmitri Rybolovlev.

"Yves Bouvier recouvre la liberté totale sur son patrimoine", a commenté lundi David Bitton, l'avocat genevois de l'homme d'affaires, confirmant une information parue dans "Le Temps" et la "Tribune de Genève". Il rappelle qu'un allègement du gel des avoirs d'Yves Bouvier avait déjà été obtenu fin mars.

La Cour d'appel de Singapour a constaté qu'il n'existait pas de risques réels qu'Yves Bouvier fasse disparaître ses avoirs, a relevé dans un communiqué Marc Comina, qui s'occupe de la communication d'Yves Bouvier. Pour les défenseurs de l'homme d'affaires, Dmitri Rybolovlev a utilisé le gel des avoirs pour nuire à leur client.

Procédure à Monaco

"Cette décision de la justice singapourienne ne préjuge en rien de toutes les poursuites qui ont lieu à Monaco", a pour sa part relevé Claude Olivier Rochat, le porte-parole en Suisse de Dmitri Rybolovlev.

Le propriétaire de l'AS Monaco accuse Yves Bouvier d'avoir surfacturé des toiles de maîtres qu'il lui achetait.

ats/jgal

Publié le 24 août 2015 - Modifié le 24 août 2015

Le "roi des ports francs" genevois mis en examen

Patron de la société de transports Natural Le Coultre, Yves Bouvier est un acteur majeur des Ports Francs de Genève, où sont entreposées des marchandises non dédouanées. Il a créé sur ce modèle des ports francs à Singapour et au Luxembourg.

L'homme d'affaires, qui était domicilié à Genève jusqu'en 2009, habite aujourd'hui Singapour. Il a été mis en examen pour "escroqueries" et "complicité de blanchiment".