Publié

Fribourg veut améliorer sa politique pour les personnes handicapées

Le projet fribourgeois veut notamment inciter les entreprises à créer un fonds pour l'intégration sur le marché du travail (image d'illustration). [Martin Ruetschi - Keystone]
Le projet fribourgeois veut notamment inciter les entreprises à créer un fonds pour l'intégration sur le marché du travail (image d'illustration). [Martin Ruetschi - Keystone]
Le canton de Fribourg améliore sa politique liée aux personnes handicapées, en privilégiant l'autonomie et l'intégration. Il prévoit pour 2016 à 2020 un plan de vingt-quatre mesures.

Le projet présenté lundi est en consultation jusqu'à fin août. Il adopte une vision globale de la réalité du handicap. L'une des priorités est de reconnaître les personnes concernées comme actrices à part entière de la société, et de valoriser leurs compétences.

Parmi les mesures prévues: inciter les entreprises à créer un fonds pour l'intégration sur le marché du travail. Il financerait des infrastructures non payées par l'assurance-invalidité, une formation pour les employés amenés à travailler avec une personne handicapée, ou encore un coaching pour des employés handicapés.

Un coordinateur sera nommé

Un coordinateur aura pour tâche de contacter les entreprises, d'analyser leurs possibilités de créer des postes pour des personnes en situation de handicap et de leur présenter les possibilités d'obtenir un appui financier. L'Etat compte verser un montant unique pour constituer le fonds, puis une participation annuelle.

ats/ebz

Publié

Plan lié à la nouvelle répartition des tâches entre Confédération et cantons

Le plan de mesures fait suite à la nouvelle donne liée à la réforme de la péréquation financière et de la répartition des tâches entre Confédération et cantons. Ces derniers sont chargés de subventionner, planifier et contrôler l'offre dans ce domaine. Fribourg a souhaité en profiter pour définir une politique innovante.

La mise en oeuvre du plan coûtera 2,8 millions de francs au canton, dont 1,8 million de francs de nouvelles charges par rapport au plan financier actuel. Les communes profiteront d'une diminution des charges de 0,8 million par an sur cinq ans.