Modifié

Jusqu'à 40% de précipitations en moins cette année en Suisse romande

Des randonneurs, photographiés dimanche au-dessus de Montreux, profitent de l'été indien. [Anthony Anex - KEYSTONE]
Des randonneurs, photographiés dimanche au-dessus de Montreux, profitent de l'été indien. [Anthony Anex - KEYSTONE]
Ce mois d'octobre chaud et ensoleillé réjouit les randonneurs. Mais il vient s'ajouter à une année particulièrement sèche, surtout en Suisse romande, où la pluie s'est montrée très timide. La preuve en quatre graphiques.

La majeure partie de la Suisse romande fait face à un déficit hydrique. Il manque en moyenne entre 200 et 400 litres d'eau par mètres carré sur une année.

Situées à Cointrin (GE), Sion (VS), Chaumont (NE), Château d'Oex (VD), Payerne (VD) et Berne, les stations romandes du réseau suisse de mesures climatiques ont toutes enregistré en 2017 des baisses des précipitations par rapport aux dernières années.

40% de moins à Neuchâtel

A Chaumont, juste au-dessus de Neuchâtel, il est tombé entre le 1er janvier et le 30 septembre 575 millimètres (mm) de pluie, d'après les données de Météosuisse. C'est 40% de moins que la moyenne calculée sur ces 30 dernières années, qui se monte à près de 950 mm.

Comme tous les mois affichent des précipitations plus faibles que la moyenne, l'écart s'est progressivement creusé au cours de l'année. Mais il s'est accentué en septembre, où les quantités d'eau ont été 70% plus pauvres (33 mm contre 106.6 mm en moyenne).

Genève "extrêmement sec"

Genève est aussi particulièrement concerné. Depuis le début de l'année, le total des précipitations s'est réduit de 34% par rapport à la moyenne. Là également, le mois de septembre a amené moins de la moitié de la pluie habituelle.

La région, qui constatait déjà un déficit hydrique à la fin de l'an passé, est considérée comme "extrêmement sèche", selon l'indice de précipitations à 12 mois de Météosuisse.

Conditions inhabituelles

Ces conditions sont plutôt rares. Si Genève a connu un déficit semblable en 2003, voire pire en 2011, à Chaumont il faut remonter jusqu'en 1976 pour trouver un niveau de précipitations plus faible.

Reste à savoir les répercussions du manque de pluie. Le niveau et le débit des cours d'eau affichent déjà des valeurs en-dessous des moyennes, mais les nappes phréatiques et l'agriculture pourraient aussi être touchées.

Les maraîchers genevois voient ainsi leur consommation d'eau bondir cette année. A Diesse (BE), la commune craint même pour l'approvisionnement de sa population.

>> Le point sur les conséquences de la sécheresse:

La sécheresse touche toute la Suisse romande [RTS]
La sécheresse touche toute la Suisse romande / 19h30 / 2 min. / le 17 octobre 2017

Valentin Tombez

Publié Modifié