Modifié le 28 décembre 2015

Les salaires des prêtres oscillent entre 5000 et 8000 francs par mois

Il existe de larges disparités cantonales concernant le salaire des prêtres
Il existe de larges disparités cantonales concernant le salaire des prêtres 19h30 / 3 min. / le 28 décembre 2015
Les prêtres voient leurs revenus varier selon les diocèses, révèle lundi la RTS. S'ils touchent 5000 francs mensuels dans le Jura, les prédicants reçoivent jusqu'à 8000 francs dans le Valais.

Les pratiques salariales varient en fonction des diocèses (voir encadré). Depuis 2005, celui de Lausanne, Genève, Fribourg et Neuchâtel paie 75'000 francs par année pour ses prélats, fussent-ils prêtres ou évêque, soit 6250 francs brut par mois.

Un forfait de 800 francs a été mis en place pour le logement, auquel peut s'ajouter des frais de ménage ou de repas. Au final, le prédicant gagne quelque 4000 francs net par mois.

Le Valais le plus généreux

En revanche, dans le diocèse du Valais, les salaires sont évolutifs. Ils sont compris entre 5900 et 8000 francs brut par mois, pour les prêtres comme pour l'évêque.

Le loyer, qui varie selon la grandeur du logement, oscille entre 800 fr. et 1200 fr. par mois. Au final, le salaire net d'un prêtre valaisan oscille de 4'800 fr. à 6'800 fr. net par mois.

Dans le Jura, rattaché au diocèse de Bâle, les prélats touchent en moyenne 5000 francs bruts par mois. Un supplément de 599 fr. peut leur être ajouté si le prêtre n'a pas d'autre aide.

Pierre Jenny/mac

Publié le 28 décembre 2015 - Modifié le 28 décembre 2015

Des différences salariales historiques

Les raisons de ces variations sont souvent historiques. Quelques cantons, à l'instar de Genève ou de Neuchâtel, ont séparé l'Eglise et l'Etat et ne paient donc pas directement les religieux.

Certains prêtres sont payés par les communes, d'autres par le canton, d'autres par un fonds alimenté par les communes, l'Etat et l'évêché.

Pas de voeu de pauvreté

Un prêtre diocésain n'ayant pas fait vœu de pauvreté, l'argent qu'il perçoit lui appartient et non à la communauté des religieux.

Au contraire des religieux de communautés qui sont pris en charge par cette communauté lors de leur retraite, le prêtre peut devoir aller dans un EMS et utilise ainsi sa solde afin de le payer.