Modifié le 25 avril 2012

Louis Erard revoit sa stratégie et se lance dans la montre à quartz

Louis Erard
Louis Erard misait jusqu'à présent uniquement sur les montres mécaniques. [ - Gaël Klein]
Louis Erard, qui misait jusqu'à présent sur les montres mécaniques uniquement, se lance dans le quartz. Ce revirement vise à doubler la taille de l'entreprise dans les cinq prochaines années.

Huit ans après avoir repris l’entreprise horlogère Louis Erard au Noirmont et vendu pas moins de 130'000 pièces, Alain Spinedi repense la stratégie qu’il s’était fixé en 2003 en ne jurant que par la montre mécanique à un juste prix.


Face au franc fort et à l'annonce de Swatch Group de suspendre à terme la livraison de mouvements, le patron de Louis Erard se lance dans la montre à quartz. Ce tournant stratégique est, selon lui, la seule solution pour poursuivre le développement de la société. L'objectif est de doubler la taille de l'entreprise dans les cinq prochaines années.


Louis Erard, qui enregistre un taux de croissance moyen de 10% tous les ans, réalise un chiffre d'affaires annuel de 10 millions de francs. L'entreprise horlogère, fondée en 1929 à La Chaux-de-Fonds (NE), emploie 28 personnes sur son site de production au Noirmont (JU).


RTSinfo


Publié le 25 avril 2012 - Modifié le 25 avril 2012