Modifié

La France va connaître sa plus petite récolte viticole depuis 1945

Un vendangeur vide sa hotte, lors des vendanges manuelles d'un vignoble du bordelais à Gabarnac. [Philippe Roy - AFP]
Un vendangeur vide sa hotte, lors des vendanges manuelles d'un vignoble du bordelais à Gabarnac. [Philippe Roy - AFP]
Le gel puis la sécheresse qui ont touché les vignobles français en 2017 vont déboucher sur la plus petite récolte connue en France depuis 1945, mais avec un millésime d'excellente qualité, selon les professionnels.

Gel, canicule printanière et été sec, le vignoble français n'a pas été épargné par les intempéries cette année. Les premières vendanges se sont déroulées avec 10 à 15 jours d'avance en moyenne, avec des quantités en forte baisse, à l'exception de la région de la Bourgogne.

"La production de vin pourrait s'établir en 2017 à 37,2 millions d'hectolitres, soit un niveau inférieur de 18% à celui de 2016, et de 17% à celui de la moyenne des cinq dernières années", a annoncé le ministère de l'Agriculture dans un communiqué.

Excellente qualité

Cette nouvelle chute de la production intervient après une année 2016 déjà marquée par des incidents climatiques et par une baisse à deux chiffres de la production, qui en avait fait une des plus faibles récoltes des 30 dernières années.

Du fait de la bonne maturité du raisin et du bon état sanitaire, "2017 va se démarquer par l'aspect qualitatif", a toutefois assuré Jérôme Despey, président du conseil spécialisé vin FranceAgriMer.

afp/kkub

Publié Modifié