Modifié

Israël met fin à la trêve à Gaza après la "capture" d'un de ses soldats

La trêve annoncée par Israël et le Hamas n'a pas duré. [EPA/ATEF SAFADI - Keystone]
La trêve humanitaire entre Israël et le Hamas vole en éclats / Forum / 10 min. / le 1 août 2014
Quatre heures après l'entrée en vigueur vendredi d'une trêve devant durer 72 heures à Gaza, Israël a mis fin au cessez-le-feu suite à l'annonce de l'enlèvement de l'un de ses soldats par le Hamas.

L'armée israélienne a mis fin vendredi au cessez-le-feu avec le Hamas dans la bande de Gaza, où un de ses soldats a probablement été capturé près de Rafah (sud).

"A environ 9h30 ce matin", au moment où un cessez-le-feu était théoriquement en cours, "les forces armées israéliennes ont été attaquées alors qu'elles neutralisaient un tunnel" dans la région de Rafah, a expliqué l'armée dans un communiqué, qui précise que deux soldats ont été tués.

Dans le même temps, des tirs israéliens dans le sud de l'enclave ont fait au moins 72 morts, selon les secours palestiniens.

Le Hamas ne confirme ni n'infirme l'enlèvement

Au Caire, le numéro deux du Hamas, Moussa Abou Marzouk, a déclaré que "toute opération (du Hamas) avait été conduite avant le début du cessez-le-feu", sans confirmer ni démentir l'enlèvement d'un soldat israélien.

Le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon a quant à lui exigé "la libération immédiate et sans condition" du militaire.

Trêve décidée jeudi

Cette trêve devant durer 72 heures vole en éclats moins de quatre heures après son entrée de vigueur (lire: Un cessez-le-feu de trois jours entre en vigueur dans la bande de Gaza).

agences/moha

Publié Modifié

Difficiles trêves humanitaires

Plusieurs "trêves humanitaires" ont déjà volé en éclats durant un conflit dévastateur qui a coûté la vie à environ 1450 Palestiniens, en grande majorité civils, et, côté israélien, 61 soldats et trois civils.

Mais les trêves précédentes étaient déclarées de manière unilatérale par l'un ou l'autre belligérant.

Pourparlers reportés au Caire

L'Egypte a informé vendredi les responsables palestiniens qu'elle repoussait les négociations prévues au Caire entre délégations israélienne et palestinienne, suite à l'annonce de la capture d'un soldat israélien.

Ces réunions devaient initialement débuté vendredi.