Modifié le 31 mars 2014 à 16:24

Risques accrus de conflits en raison du réchauffement selon le Giec

Selon le rapport du GIEC, les activités humaines seraient à la base du réchauffement climatique.
Selon le rapport du GIEC, les activités humaines seraient à la base du réchauffement climatique. [Sergey Kulikov - Interpress/AFP]
Insécurité alimentaire, accès à l'eau, déplacements de population, risques de conflits: les impacts du changement climatique vont s'aggraver au XXIe siècle, avertissent les experts du GIEC.

Les experts du Giec (Groupe intergouvernemental d'experts sur l'évolution du climat de l'ONU) alertent, dans leur dernier opus publié lundi à Yokohama (Japon), sur l'impact du réchauffement climatique. Les scientifiques soulignent notamment les risques accrus d'insécurité alimentaire et de conflits au cours du 21e siècle.

Les pays du Sud les plus touchés

Cet état des lieux, le plus complet depuis le dernier rapport du Giec en 2007, réalisé par les meilleurs experts, recense les impacts déjà constatés du réchauffement, les risques à venir et les possibles actions d'adaptation, notamment pour chaque continent.

A plusieurs reprises, le rapport souligne que ce sont les populations pauvres des pays du Sud qui subiront les impacts les plus forts du changement climatique. 

Le Giec met l'accent sur l'aggravation des pénuries d'eau, du nombre d'inondations importantes, des déplacements de population, de l'insécurité alimentaire et de la pauvreté.

afp/fb

>> Les plus gros pollueurs dans le monde, classés selon les rejets annuels de CO2:

 

Publié le 31 mars 2014 à 05:27 - Modifié le 31 mars 2014 à 16:24

Toutes les régions touchées

En Afrique, l'accès à l'eau sera déterminant.

En Europe, ce sera l'aggravation des inondations et leurs conséquences sur les infrastructures et les effets sanitaires des vagues de chaleur.

En Asie, inondations et vagues de chaleur risquent de provoquer d'importants déplacements de population.

L' Amérique du Nord va endurer davantage d'évènements extrêmes (canicule, inondations côtières, incendies).

L' Amérique latine, comme l'Afrique, sera confrontée au problème de l'eau.

Les régions polaires et les îles seront particulièrement affectées par le réchauffement, via la fonte accélérée des glaciers et la montée des océans.