Modifié

Il est "peu probable" que le président tchèque Milos Zeman reprenne ses fonctions

Le président tchèque Milos Zeman, le 26 août 2021. [AP Photo/Petr David Josek - Keystone]
Il est "peu probable" que le président tchèque Milos Zeman reprenne ses fonctions / Le Journal horaire / 22 sec. / le 18 octobre 2021
Le président tchèque Milos Zeman est incapable d'assurer l'exercice de ses fonctions en raison de son état de santé, a déclaré lundi le président du Sénat tchèque Milos Vystrcil. L'état de santé du président empêche le pays de connaître son futur gouvernement.

"L'hôpital militaire universitaire maintient que le président Milos Zeman est incapable d'exercer ses fonctions en raison de son état de santé", a déclaré Milos Vystrcil.

"Compte tenu de la nature de sa maladie, le pronostic de long terme concernant son état de santé est vu comme très incertain. La possibilité qu'il reprenne l'exercice de ses fonctions dans les semaines à venir est considérée comme peu probable", a-t-il ajouté.

Conformément à la Constitution, le Parlement doit donc se préparer à voter le transfert de ses pouvoirs, a encore précisé le président du Sénat.

Incertitude sur le nom du Premier ministre

Milos Vystrcil a estimé qu'il était temps de "discuter de quand et comment serait activé l'article 66 de la Constitution", qui autorise le parlement à déclarer le président "incapable d'exercer ses fonctions" et à transmettre ses pouvoirs au premier ministre sortant et au président de la chambre basse du nouveau Parlement, qui nommera le prochain chef de gouvernement.

Le président tchèque de 77 ans a été hospitalisé le 10 octobre, au lendemain des élections législatives, lors desquelles le parti du premier ministre sortant, le milliardaire populiste Andrej Babis, a été battu sur le fil par une coalition de centre-droite.

Or, selon la Constitution, il incombe au président du pays de désigner le nouveau chef de gouvernement. Son état de santé préserve donc l'incertitude sur l'issue de ce scrutin, et provoque un blocage politique dans le pays.

>> Lire: La République Tchèque dans le flou après l'hospitalisation de son président

ats/jop

Publié Modifié