Modifié

Très amaigri, l'opposant russe Alexeï Navalny est de retour au tribunal

L'opposant russe Alexei Navalny lors de son audience en appel qui s'est déroulée via un flux vidéo le 29 avril 2021. [Press Service of Babushkinsky District Court of Moscow/Handout via REUTERS]
Le réseau régional de Navalny s'auto-dissout avant d'être déclaré "extrémiste" / Le Journal horaire / 53 sec. / le 29 avril 2021
Alexeï Navalny a effectué jeudi sa première apparition publique depuis sa grève de la faim, via un flux vidéo diffusé dans un tribunal moscovite. Il y comparaît dans une affaire de diffamation visant un vétéran de la Seconde Guerre mondiale.

L'opposant russe Alexeï Navalny est apparu jeudi amaigri et visiblement épuisé durant cette audience en appel. Décharné, le crâne rasé et affublé de son uniforme de détenu, il a affiché une mine goguenarde et a réfuté ces accusations.

Militant anti-corruption et ennemi juré du Kremlin, Alexeï Navalny, 44 ans, est emprisonné depuis mars pour une ancienne affaire de fraude qualifiée de politique par de nombreuses ONG et les capitales occidentales. Face à l'aggravation de son état de santé, il a mis fin la semaine dernière à une grève de la faim de 24 jours pour protester contre ses conditions de détention.

>> A lire: L'opposant russe emprisonné Alexeï Navalny arrête sa grève de la faim

22 kilos de moins

Selon l'un de ses avocats, l'opposant a perdu 22 kilos depuis qu'il est revenu en Russie après avoir été soigné en Allemagne des conséquences d'un empoisonnement qu'il impute aux services secrets de Moscou.

"J'ai été emmené au bain hier (...) Il y avait un miroir, je me suis regardé: je ne suis qu'un horrible squelette", a déclaré Alexeï Navalny à la cour dans un enregistrement audio diffusé par la chaîne TV indépendante Dojd.

"Je n'avais pas pesé aussi peu depuis la quatrième", a-t-il ajouté avant de s'adresser à son épouse Ioulia, présente au tribunal, lui affirmant qu'il avait désormais droit à quelques cuillerées de bouillie d'avoine chaque jour.

Le tribunal de Moscou a fixé au 17 mai la date d'une nouvelle audience.

afp/aq

Publié Modifié

Le réseau régional de Navalny s'auto-dissout avant d'être déclaré "extrémiste"

L'organisation de soutien à Alexeï Navalny, jugé pour extrémisme, a annoncé jeudi le démantèlement de son réseau de bureaux régionaux à travers la Russie.

Les partisans d'Alexeï Navalny ont fait cette annonce dans une vidéo YouTube avant une audition devant un tribunal moscovite, prévue le 17 mai, qui doit examiner une requête du parquet russe demandant à ranger l'organisation politique d'Alexeï Navalny dans la catégorie des extrémistes.

Une décision de justice reconnaissant que les organisations de soutien à Alexeï Navalny relèvent de mouvements "extrémistes" donnerait aux autorités le pouvoir légal d'imposer des peines de prison à leurs militants et de geler les comptes bancaires de ces groupes.