Modifié le 16 mai 2014

La votation de dimanche sur l'immigration analysée en graphiques

Graph
Graph [ - ]
Part d'étrangers, de frontaliers ou de diplômés universitaires dans la population: des données qui permettent de visualiser les différences entre votants après le oui à l'initiative contre l'immigration de masse.

LES DIVERGENCES SELON LA PART DE FRONTALIERS (CI-DESSUS):

Les cantons avec les plus importantes parts de frontaliers n'ont pas voté pour l'initiative de l'UDC sur l'immigration, avec l'exception notable du Tessin. Bâle-Ville, Genève ou le Jura ont ainsi été parmi les cantons à rejeter le plus clairement l'initiative, alors qu'ils détiennent les plus hauts taux de frontaliers.

(La barre horizontale sépare les 12 cantons ayant le plus de frontaliers et les 12 autres avec le moins de frontaliers)

LES DIVERGENCES SELON LA PART D'ETRANGERS:

Comme l'a montré l'universitaire et membre du PS Martin Grandjean pour les cantons, les districts avec les plus importantes parts d'étrangers n'ont pas non plus particulièrement voté pour l'initiative UDC sur l'immigration. Au contraire, les exemples de l'Ouest-lausannois, de Genève, Nyon, Zurich ou encore Bâle-Ville montrent que les votants installés dans des districts avec le plus d'étrangers ont eu tendance à rejeter le texte, à l'exception des zones urbaines tessinoises.

(La barre horizontale représente la proportion d'étrangers en Suisse, soit 23,2%)

LES DIVERGENCES SELON LE NIVEAU D'ETUDES:

Les six cantons avec le plus fort taux de diplômés universitaires ont rejeté l'initiative. Le Tessin se démarque encore une fois: alors qu'il se situe au 7e rang des cantons avec la plus grande part de diplômés universitaires, c'est celui qui a embrassé le plus largement le texte de l'UDC avec 68,2% de oui.

(La barre horizontale représente la moyenne de diplômés universitaires, soit 12,75% de la population)

LES DIVERGENCES SELON LA TAILLE DES DISTRICTS:

 

Le clivage entre les zones les plus et les moins peuplées ressort de ce graphique, où les districts avec le plus d'habitants ont eu tendance à moins voter en faveur de l'initiative contre l'immigration de masse. Les "aberrations statistiques" représentent encore ici des districts tessinois.

Source: OFS, chiffres 2012

Valentin Tombez, Marc Renfer & Tybalt Felix

Publié le 10 février 2014 - Modifié le 16 mai 2014

La carte des résultats par communes

Découvrez comment a voté votre commune sur cette carte interactive: