Modifié

National League: "Je ne me torture pas la tête"

Jonas Hiller a été trois fois champion de Suisse avec Davos avant de partir jouer en NHL. [Peter Klaunzer - Keystone]
Jonas Hiller a été trois fois champion de Suisse avec Davos avant de partir jouer en NHL. [Peter Klaunzer - Keystone]
Jonas Hiller aurait mérité une autre fin de carrière. Alors qu'il s'apprêtait à disputer ses derniers playoffs, le coronavirus a contraint le gardien du HC Bienne à ranger ses gants plus vite que prévu.

"J'avais rêvé d'une fin différente", glisse Jonas Hiller. "Nous savions que nous pouvions réaliser quelque chose dans ces playoffs. Mais quand je vois les problèmes que les gens rencontrent en ce moment, je ne suis pas dans une situation où je dois me plaindre", ajoute l'Appenzellois de 38 ans.

De quoi sera fait le futur de l'homme qui a disputé 437 matches de NHL? Même s'il ne veut pas encore trop s'avancer, il pourrait être intéressé à transmettre son expérience à travers par exemple l'organisation de camps pour les gardiens. "Il ne faut jamais dire jamais", répond celui qui a souvent participé au camp international des portiers de Verbier lorsqu'il était plus jeune. "Ils m'ont beaucoup apporté pour toute ma carrière", précise-t-il.

Actionnaire principal de Gin Kiteboarding depuis 2016, une entreprise de La Neuveville qui commercialise des kitesurfs, Jonas Hiller s'implique désormais plus dans la vie de cette société. Il profite également de passer du temps avec sa famille et envisage un voyage en Australie cet automne en espérant que le contexte lié au coronavirus le permettra.

sda/scho

Publié Modifié