Modifié

La Suisse bat le Brésil en amical! Merci Alves

Shaqiri et Seferovic ont joué un bien mauvais tour à la Seleçao. [Alexandra - Keystone]
Shaqiri et Seferovic ont joué un bien mauvais tour à la Seleçao. [Alexandra - Keystone]
La Suisse s'est offert le scalp du Brésil, vainqueur de la récente Coupe des Conféderations! En match amical dans un Parc St-Jacques loin d'être plein, les hommes de Ottmar Hitzfeld ont fait plaisir à voir et se sont imposés 1-0. L'unique réussite a été inscrite par Alves, auteur d'une magnifique tête dans son propre but. Le Brésil, très large au marquage, restait sur une série de 11 matches sans défaite.

Elle osait à peine en rêver, elle l'a fait! Peu séduisante lors de ses dernières sorties, l'équipe de Suisse est apparue transfigurée pour s'offrir le scalp du Brésil 1-0.

Certes acquis lors d'un match amical, ce succès reste néanmoins amplement mérité pour les hommes d'Ottmar Hitzfeld. Ces derniers se sont montrés à la hauteur de l'événement, faisant jeu égal, et même mieux en 2ème mi-temps, avec les quintuples champions du monde

Il fallait remonter au 21 juin 1989 (1-0, but de Türkyilmaz) pour trouver trace d'un succès suisse sur le Brésil. Le seul jusqu'à ce 14 août 2013.

Les choix d'Hitzfeld ont payé

Il aura fallu un quart d'heure, pas une minute de plus, aux Helvètes pour prendre la température d'un match pas si amical que ça entre deux formations qui n'ont pas refusé les contacts.

Seferovic, ici devant Dante, a livré une bonne prestation. [Georgios Kefalas - Keystone]
Seferovic, ici devant Dante, a livré une bonne prestation. [Georgios Kefalas - Keystone]

On attendait Neymar, mais c'est bien Shaqiri qui a ébloui le public de St-Jacques. Survolté dans un stade qu'il connaît par coeur, le joueur du Bayern Munich a montré la voie à une Nati qui n'a nourri aucun complexe.

On craignait que les changements apportés par Hitzfeld ne mettent en péril l'équilibre de l'équipe, il n'en a rien été. La charnière centrale Senderos-Klose a répondu présent, alors que Dzemaili, associé à Behrami devant la défense, a parfaitement remplacé Inler.

Seferovic a marqué des points

Et que dire de Seferovic, aligné en pointe? Buteur providentiel contre Chypre en juin, le joueur de la Real Sociedad a beaucoup pesé sur la défense brésilienne. Il ne lui aura manqué qu'un but pour couronner sa soirée.

En mal d'un buteur, l'équipe de Suisse l'a peut-être trouvé. Suite à sa prestation face à Thiago Silva et Cie, Seferovic aura en tout cas marqué des points auprès du sélectionneur.

Battre le Brésil, Une victoire de prestige? Peut-être. Mais elle aura le mérite de gonfler le moral de la Nati avant deux rendez-vous cruciaux dans la course à la Coupe du monde 2014 au Brésil, contre l'Islande, le 6 septembre à Berne, puis quatre jours plus tard en Norvège.

Behrami a barré la route de Neymar. [Georgios Kefalas - Keystone]
Behrami a barré la route de Neymar. [Georgios Kefalas - Keystone]
Ce qu'ils ont dit...

FABIAN SCHAER: je suis évidemment très content. Gagner contre le Brésil pour ma première sélection, c'est génial! C'est toujours spécial de jouer devant son public avec l'équipe nationale. Mais je ne m'attendais pas à voir autant de supporters brésiliens (sourire). Ottmar Hitzfeld m'a dit de jouer mon jeu et que tout irait bien. C'est ce que j'ai fait.

MARIO GAVRANOVIC: c'est une victoire magnifique, même si ce n'était qu'un match amical. Mais je retiens surtout la manière. Nous avons mérité ce succès. Nous avons travaillé en équipe, on a fait preuve de solidarité. Maintenant place aux qualifications pour la Coupe du monde. Il faudra essayer de rééditer ce genre de performance.

STEPHAN LICHTSTEINER: battre le Brésil n'est pas vraiment une surprise. C'était plus facile pour nous de jouer face à une équipe qui attaque, cela nous laisse des espaces. On a fait un très bon match, mais il faut maintenant se tourner sur la rencontre l'Islande. (Concernant la faute de Neymar dont il a été victime à la 23e) Il est venu pour faire mal, il aurait pu me casser la jambe, cela aurait pu valoir un carton rouge.

VALON BEHRAMI:c'est clair qu'on a réalisé un beau match. Cela va nous donner confiance pour la suite. On a réussi à produire du jeu, à faire tourner le ballon. Jouer contre le Brésil n'est pas forcément évident à gérer pour une jeune équipe comme la nôtre.

MICHEL PONT (ENTRAÎNEUR-ASSISTANT): c'est un grand moment qu'il faut savourer, mais ce sera court. Il y a beaucoup de choses positives à retenir d'un tel match. C'est une pierre de plus à l'édifice. On s'en est très bien tiré malgré les changements dans l'effectif. On peut voir l'avenir avec optimisme.

Mais j'espère qu'il n'y aura pas d'excès de confiance contre l'Islande. Ce sera un match très compliqué. Si on peut éviter de faire une m... contre l'Islande, ça serait bien.    

DANTE (DEFENSEUR DU BRESIL): je n'ai pas été surpris par la qualité des joueurs suisses. J'en côtoie pleins en Bundesliga, je savais à quoi m'attendre. Par contre je ne m'attendais pas à ce qu'ils soient aussi agressifs. Ils ont fait un très bon match.

Une défaite sert à apprendre, il faudra tirer des leçons de celle-là et faire notre autocritique. C'est le début de saison, nous ne sommes pas encore dans une forme optimale, mais ce n'est en aucun cas une excuse. Il va falloir analyser tout ça.

Bâle, Axel David

Publié Modifié

Adversaires de la Suisse en qualification de la Coupe du monde

Finlande - SLOVENIE 2-0 (1-0)

Suède - NORVEGE 4-2 (2-2)
2'Ibrahimovic, 28' Ibrahimovic 2-0. 38' Abdellaoue (P) 2-1. 43'Johansen 2-2. 57'Ibrahimovic 3-2. 74'Svensson 4-2.

ALBANIE - Arménie 2-0 (1-0)
21'Rama 1-0, 67'Kace 2-0.

Les "Rougets" ne gagnent plus

L'équipe de Suisse M21 ne semble plus savoir gagner. A Setubal, les hommes de Pierluigi Tami, vainqueurs pour la dernière fois le 10 septembre 2012 contre l'Estonie (3-0), ont été étrillés 5-2 par le Portugal lors du dernier match de préparation avant le début des qualifications pour l'Euro. Les buts helvétiques ont été marqués par les Zurichois Buff et Drmic, qui vient de signer à Nuremberg.