Modifié

"Affronter le Brésil, c'est magique"

Pour Hitzfeld et les siens, ce Suisse-Brésil a déjà un parfum de Mondial 2014. [Laurent Gilliéron - Keystone]
Pour Hitzfeld et les siens, ce Suisse-Brésil a déjà un parfum de Mondial 2014. [Laurent Gilliéron - Keystone]
Le 8e Suisse - Brésil de l'histoire, qui se déroulera mercredi au Parc Saint-Jacques, s'annonce somptueux. Qu'il oppose les deux derniers vainqueurs de l'Espagne en compétition officielle n'en est pas l'unique raison. Les joueurs à croix blanche se livreront sans doute sans retenue dans une rencontre de gala face au quintuple Champion du monde, récent vainqueur de la Coupe des Confédérations.

"Affronter le Brésil est un défi pour tous: les supporters, l'entraîneur et les joueurs. Nous recevons le pays du football, dont les joueurs évoluent dans le monde entier, explique Ottmar Hitzfeld. Le Brésil, c'est magique".

A Bâle, le Brésil se présentera avec ses meilleurs éléments de Thiago Silva au buteur Fred, en passant par les joyaux Oscar et Neymar.

Qui pour épauler Steve von Bergen?

Philippe Senderos devrait retrouver Von Bergen en défense centrale. [Georgios Kefalas - Keystone]Philippe Senderos devrait retrouver Von Bergen en défense centrale. [Georgios Kefalas - Keystone]Hitzfeld alignera lui aussi son équipe-type. A deux exceptions près: Johan Djourou, qui relève de blessure, est resté à Hambourg et Gökhan Inler, suspendu le 6 septembre contre l'Islande à Berne, sera sur le banc au coup d'envoi. Hitzfeld devra trancher entre Philippe Senderos, Timm Klose et le néophyte Fabian Schär pour épauler Steve Von Bergen en défense centrale. Au milieu, Blerim Dzemaili devrait relayer Inler.

En attaque, on voit mal comment Hitzfeld pourrait ne pas titulariser Haris Seferovic, buteur providentiel contre Chypre. Même s'il n'a pas repris la compétition avec la Real Sociedad, l'ex-Xamaxien possède désormais une longueur d'avance, ce que confirme le sélectionneur.

si/dbu

Publié Modifié

Suisse-Brésil, les sélections

Gardiens:
BENAGLIO/Wolfsburg SOMMER/Bâle WOELFLI/Young Boys

Défenseurs:
KLOSE/Wolfsburg LANG/GC LICHTSTEINER/Juventus SCHAER/Bâle RODRIGUEZ/Wolfsburg SENDEROS/Fulham VON BERGEN/Young Boys
Milieux et attaquants:
BARNETTA/Schalke BEHRAMI/Naples DZEMAILI/Naples GAVRANOVIC/Zurich INLER/Naples MEHMEDI/Freiburg SCHWEGLER/Francfort SEFEROVIC/Sociedad XHAKA/M'gladbach SHAQIRI/Bayern Munich STOCKER/Bâle

BRESIL

Gardiens:
JULIO CESAR/Queens Park Rangers JEFFERSON/Botafogo

Défenseurs:
THIAGO SILVA/Paris SG DAVIDLUIS/Chelsea DANTE/Bayern München DANIEL ALVES/Barcelona JEAN/Fluminense MARCELO/Real Madrid MAXWELL/PSG

Milieux et attaquants:
FERNANDO/Shakhtar Donetsk HERNANES/Lazio LUIZ GUSTAVO/Bayern München PAULINHO/Tottenham Hotspur OSCAR/Chelsea JO/Atlético Mineiro LUCAS/PSG HULK/Zenit BERNARD/Atlético Mineiro FRED/Fluminense NEYMAR/Barcelona

La Suisse espère refaire le coup de 1989

La première confrontation entre Suisses et Brésiliens s'est déroulée lors de la Coupe du monde 1950 à Sao Paolo où la Suisse avait obtenu le nul (2-2) sur un doublé de Jacky Fatton.

Le dernier match remonte au 15 novembre 2006 au Parc Saint-Jacques. La Suisse s'était inclinée 2-1. Lichtsteiner, Senderos, Barnetta, Inler et Dzemaili étaient déjà de la partie face à un adversaire qui avait trouvé l'ouverture par Luizao et Kaka, Maicon marquant ensuite contre son camp.

L'unique victoire de la Suisse fut obtenue le 21 juin 1989 à Bâle. Dirigés par Paul Wolfisberg et Uli Stielike, les Suisses s'étaient imposés 1-0 sur une réussite de Kubilay Türkyilmaz. Vingt-trois ans plus tard, y aura-t-il un nouveau "Kubi" sur cette même pelouse ?