Le 24 novembre 1997 la chanteuse Barbara disparaissait. Après des débuts difficiles, celle qui rêvait d'être "pianiste chantante" avait débuté au Cabaret de l'Ecluse à Paris. C'est son concert à Bobino en 1964 qui la propulse sous les feux des projecteurs. La dame en noir entame alors avec son public une relation d'amour jamais démentie. Portrait d'une femme de scène.