Modifié

Federer et Nadal se font des courbettes à Melbourne

Nadal et Federer se sont (enfin) lâchés pendant l'exhibition pour les victimes des inondations. [Barbara Walton - Keystone]
Nadal et Federer se sont (enfin) lâchés pendant l'exhibition pour les victimes des inondations. [Barbara Walton - Keystone]
Roger Federer et Rafael Nadal se renvoient aussi bien la balle sur un court de tennis qu'en conférence de presse, chacun voyant dans son adversaire le favori de l'Open d'Australie! Interview des deux meilleurs joueurs du monde.

Comment s'est déroulée votre préparation ?

ROGER FEDERER: Elle a été bonne. J'ai essayé de me relaxer après une fin d'année chargée et un début de saison tout aussi plein, avec des exhibitions. Ces dernières semaines, j'ai essayé de me préserver des blessures, de rester frais et motivé, parce que j'ai tant joué jusqu'à la toute fin d'année. Après l'Open d'Australie, je vais prendre du temps de repos. A ce moment-là, je penserai à la suite de ma saison.

Comment jugez-vous votre tableau, qui semble plus difficile que celui de Nadal au début?

ROGER FEDERER: J'entends toujours plein de trucs mais à la fin, si le meilleur joue le mieux, normalement ça devrait passer. On ne sait jamais ce qui peut arriver au 1er ou 2e tour, c'est mieux d'éviter des joueurs dangereux. Heureusement, je me suis entraîné avec Lacko (ndlr: son adversaire slovaque au 1er tour) la semaine dernière à Doha, donc j'ai pu voir un peu comment il jouait. Cela aurait pu être pire, j'aurais pu choper Del Potro, Hewitt ou Karlovic au premier tour.

Roger Federer aborde l'Open d'Australie en toute décontraction. [Mark Baker - Keystone]Roger Federer aborde l'Open d'Australie en toute décontraction. [Mark Baker - Keystone]"Je ne lis pas beaucoup la presse"

Vous avez gagné quatre fois ici, c'est un tournoi que vous affectionnez spécialement?

ROGER FEDERER: Pour moi, l'Open d'Australie est toujours un grand événement. J'ai eu des entraîneurs qui viennent d'ici, je suis venu en vacances ici et j'ai toujours vécu de bons moments. Je n'ai jamais eu un seul mauvais tournoi en Australie. J'ai évidemment de grands souvenirs, des matches épiques, en Coupe Davis (2003) contre Lleyton (Hewitt), les finales, comme celle contre Rafa (2009), ou la demie contre Safin (2005) que j'ai perdue. C'est aussi ici que je suis devenu no1 mondial en 2004.

Rafael Nadal était fiévreux la semaine dernière, pensez-vous qu'il est en pleine possession de ses moyens?

ROGER FEDERER: J'ai beaucoup vu Rafa, à Zurich, Madrid, lors des matches que nous avons joués pour nos fondations, puis à Abou Dhabi. Il allait bien. Mais j'ai vu que son kiné était malade à Abou Dhabi, et ce n'est jamais bon quand un type qui travaille près de toi est malade. Qu'il ait attrapé quelque chose n'est donc pas une surprise. Mais je suis sûr qu'il va être prêt.

Le no2 mondial est apparu affuté sur le plan physique. [Mark Baker - Keystone]Le no2 mondial est apparu affuté sur le plan physique. [Mark Baker - Keystone]Est-ce difficile pour vous de voir que l'attention se porte davantage sur Nadal que sur vous?

ROGER FEDERER: Je ne lis pas beaucoup la presse donc je ne sais pas sur quoi elle porte son attention en ce moment. J'espère que c'est sur lui. Il le mérite, il est no1 et il est en lice pour gagner quatre tournois du Grand Chelem à la suite. J'ai toujours su qu'il ferait la Une, tout comme le fait que je suis le champion en titre, comme le fait de suivre les performances de Samantha Stosur ou le retour de Del Potro.

"J'aimerais me donner une opportunité de redevenir no1"

Est-ce vous ou Nadal le favori?

ROGER FEDERER: C'est incroyable tout ce que Rafa a été capable d'accomplir. Cela le place en favori du tournoi. Il a fait un parcours merveilleux entre Roland-Garros, Wimbledon, l'US Open. Ce sera bien sûr dur de continuer mais je suis sûr qu'il est prêt à le faire. Je vais suivre ça de très près et, si j'en ai l'occasion, j'espère pouvoir le stopper. Mais ça ne me pose aucun problème de ne pas être le favori.

Vous visez toujours la place de no1 mondial?

ROGER FEDERER: J'aimerais me donner une opportunité de le redevenir. C'est ce que je fais depuis Wimbledon. Je prends beaucoup de plaisir, je m'entraîne bien, je ne fais que des bonnes choses. Je peux continuer comme ça. Gagner l'Australie, cela aiderait mes affaires. Mais je ne suis pas en train de tout calculer. Sinon, j'aurais joué tous les tournois possibles.

 

Les stars s'amusent pour la bonne cause

Les rivalités avaient été laissées au vestiaire pour l'occasion. [Barbara Walton - Keystone]Les rivalités avaient été laissées au vestiaire pour l'occasion. [Barbara Walton - Keystone]Les as de la raquette ont joué pour le bonne cause à la veille de croiser le fer à Melbourne. Ils ont disputé quelques balles au profit des victimes des inondations dans l'Etat voisin du Queensland, qui ont fait au moins 17 morts. Répartis en deux équipes, Roger Federer, Rafael Nadal, Andy Roddick, Novak Djokovic ou encore Kim Clijsters ou Caroline Wozniacki, ont fait le spectacle devant près de 15'000 spectateurs, multipliant les pitreries dans une ambiance décontractée.

"Je pense que cela montre vraiment l'esprit du monde du tennis, avec tout ces joueurs impliqués", a souligné l'Australienne Samantha Stosur, no 6 mondiale. Le but était de réunir de l'argent pour les Australiens qui subissent les pires inondations depuis près de 40 ans. Dimanche, l'Etat du Victoria, où se trouve Melbourne, était à son tour touché, avec 13'000 habitations inondées et 3'000 personnes évacuées.

Comme l'an dernier pour les sinistrés de Haïti, Roger Federer a pris l'initiative de "monter" cette exhibition avec l'aide de la Fédération australienne. Les 15.000 places de la Rod Laver Arena ont été vendues en moins de deux heures vendredi.

afp/rou

Publié Modifié

Nadal: "je me sens moins favori que lui"

Le no1 mondial Rafael Nadal, qui a l'occasion de réussir le Grand Chelem à cheval sur deux saisons en cas de succès à Melbourne, a affirmé samedi qu'à l'Open d'Australie, qui débute lundi, "la pression est la même" que d'habitude.

Vous avez contracté un virus au tournoi de Doha. Comment vous sentez-vous?
RAFAEL NADAL: Je me sens mieux. Je pense que tout n'est pas encore parfait. Après ce que j'ai eu à Doha, quand je m'entraîne, je me sens un peu plus fatigué que d'habitude et je transpire plus. Mais c'est mieux qu'il y a quelques jours. J'espère qu'il n'y aura aucun problème d'ici à lundi ou mardi (date de son premier match).

Ressentez-vous une pression particulière du fait que vous ayez la possibilité de réaliser le Grand Chelem en gagnant à Melbourne?
RAFAEL NADAL: Non. C'est vrai que je ne vais peut-être avoir cette opportunité qu'une fois dans ma carrière. Mais ce n'est pas pour cela que je vais être sous pression. La pression est la même pour tous les tournois du Grand Chelem, tu veux bien jouer dans tous les tournois importants. Et pour moi, gagner le quatrième à la suite n'est pas quelque chose qui m'occupe l'esprit. Je me concentre sur le fait de commencer la saison en jouant bien et nous verrons ce qui se passe. Mais je pense que si cela arrivait, je serais plus heureux de la victoire à l'Open d'Australie plutôt que du fait qu'il s'agisse du quatrième à la suite. C'est à 100% la vérité.

Roger Federer dit que vous êtes favori pour la victoire finale à Melbourne. Le pensez-vous aussi?
RAFAEL NADAL: Non, bien sûr que non. Je pense que si je joue à mon meilleur niveau, j'ai une chance d'aller en deuxième semaine et là, nous verrons ce qui se passe. Mais je me sens moins favori que lui, et pas plus favori que Djokovic, Murray, Soderling ou ce genre de joueurs.

Open d'Australie, les têtes de série

R.Nadal ESP/1 - M.Daniel BRA
L.Lacko SVK - R.Federer SUI/2 lundi vers 04h30
M.Granollers ESP - N.Djokovic SRB/3
R.Soderling SWE/4 - P.Starace ITA
K.Beck SVK - A.Murray GBR/5
T.Berdych CZE/6 - Qualif.
J.Nieminen FIN - D.Ferrer ESP/7
A.Roddick USA/8 - J.Hajek CZE

LES DIX DERNIERS VAINQUEURS
2010: Roger Federer (SUI)
2009: Rafael Nadal (ESP)
2008: Novak Djokovic (SRB)
2007: Roger Federer (SUI)
2006: Roger Federer (SUI)
2005: Marat Safin (RUS)
2004: Roger Federer (SUI)
2003: Andre Agassi (USA)
2002: Thomas Johansson (SWE)
2001: Andre Agassi (USA)