Modifié

Open d'Australie: "J'étais mou et fatigué", explique Federer

La déception est immense pour le Bâlois. [Andy Brownbill - Keystone]
La déception est immense pour le Bâlois. [Andy Brownbill - Keystone]
L'impensable s'est donc produit au 3e tour de l'Open d'Australie. Roger Federer, qui restait sur 11 demi-finales de suite à Melbourne, a pris la porte! Le no2 mondial s'est incliné face à l'Italien Andreas Seppi (ATP 46) 6-4 7-6 4-6 7-6 après 2h57' de jeu. "C'était un jour sans", dira "RF".

La désillusion est grande pour le Bâlois, qui rêvait de remporter un 5e titre en Australie. Elle est d'autant plus surprenante qu'il n'avait jamais perdu contre l'Italien en 10 confrontations. C'est bien simple, Seppi a battu pour la première fois un membre du top-10 en Grand Chelem.

Bref, c'est le choc ici à Melbourne. Personne ne s'attendait à une telle sensation. Même si Seppi a sorti une grosse performance et mérite son succès, il faut bien reconnaître que l'homme aux 17 titres du Grand Chelem a livré une pâle copie.

Un coup droit défaillant

Seppi [Mal Fairclough - AFP]Seppi [Mal Fairclough - AFP]Le plus étonnant dans cette rencontre est que Federer a inscrit un point de plus que son adversaire (145-144). Cela signifie bien qu'il a manqué de lucidité dans les moments chauds, notamment dans le tie-break du 2e set où il a mené 4-1.

Mais c'est surtout son coup droit qui l'a trahi vendredi sur la Rod Laver Arena. Le Bâlois a commis 31 erreurs directes sur son coup fétiche, pour un total de 55 fautes. Son service (9 double-fautes) n'a pas été non plus une assurance tout risque.

Il n'a en outre pas été récompensé par ses montées au filets - souvent trop courtes -, avec seulement 29 points gagnés sur 50 approches.

"Juste un jour sans"

Roger Federer est apparu en conférence de presse 45 minutes après sa défaite. Forcément déçu, il n'a pas semblé plus affecté que ça par son élimination. Morceaux choisis.

SON MATCH: C'était juste un jour sans. J'espérais réussir une meilleure performance. La clé a été le 2e set. Si je le gagne, je remporte ce match, je pense. Jamais, je ne dois perdre ce tie-break. Mais j'ai perdu beaucoup trop de points importants dans cette rencontre.

Mon niveau de jeu ne s'est pas élevé au fil de la partie. Il y avait aussi un peu de vent et un jeu ombre/soleil qui expliquent peut-être mes difficultés au service.

"J'étais mou et fatigué"

Le Bâlois a été débordée. [AFP]Le Bâlois a été débordée. [AFP]SON ADVERSAIRE: Seppi a très bien joué. Il a été plus agressif et il était davantage dans le terrain que moi. Sur la balle de match, il réalise le coup parfait. J'ai senti hier et ce matin à l'entraînement que ça allait être difficile. Je n'avais pas de bonnes sensations. Je n'ai jamais réussi à m'installer dans le jeu. J'étais un peu mou et je me suis senti fatigué.

L'OPEN D'AUSTRALIE EST-IL ARRIVE TROP TOT?: Non, je ne pense pas. J'ai bien joué à Brisbane. Depuis mon arrivée à Melbourne, je joue très bien. Les entraînements étaient bons, j'étais parfaitement dans le rythme. Ce n'était pas une erreur d'aller en Inde disputer une exhibition ou de passer mes vacances en Suisse. Cela n'a rien à voir avec ma défaite aujourd'hui.

LA SUITE DE MON PROGRAMME: Quand tu perds tôt dans un Grand Chelem, tu as une semaine de vacances supplémentaire. Il va falloir l'utiliser à bon escient. Les 3-4 prochaines semaines, c'est d'abord repos avant de reprendre l'entraînement.

Il faudra bien réfléchir et décider quelles seront mes priorités pour les prochains mois. En février, j'ai un tournoi de prévu, à Dubaï.

A lire aussi: Open d'Australie

Melbourne, Stéphane Altyzer

Publié Modifié

Stan et Timea en lice samedi