Modifié

Le "bain de sang de Melbourne"

Le joueur hongrois Ervin Zador a été blessé à l'oeil.
Le joueur hongrois Ervin Zador a été blessé à l'oeil.
Le 6 décembre 1956, lors des Jeux olympiques de Melbourne, boycottés par plusieurs nations, dont la Suisse, en solidarité avec la révolution hongroise, la demi-finale du tournoi de water-polo entre la Hongrie et l'URSS entre dans l'histoire et restera dans les mémoires comme le "bain de sang de Melbourne".

En octobre 1956, commence à Budapest une insurrection populaire contre le régime communiste hongrois. Après avoir affiché une volonté de négocier, le Politburo décide d'écraser cette révolution par la force et l'armée rouge envahit la capitale le 4 novembre et vaincra après 6 jours de rudes combats. S'en suit une sévère répression.

Moins d'un mois plus tard, la demi-finale olympique entre les poloïstes hongrois et soviétiques se déroule dans un climat hostile. Plus de 8000 fans se sont groupés dans les tribunes pour encourager les Hongrois.

La tension est palpable et grimpe d'un cran après que les Hongrois, champions olympiques en titre, mènent 4-0. Les insultes fusent, les corps à corps se musclent et le match dégénère. Ervin Zador est frappé par Valentin Prokopov. Il sort du bassin la joue ensanglantée. Les coups pleuvent, le sang coule dans la piscine et la police doit intervenir pour protéger l'équipe soviétique d'un lynchage. Au final, la Hongrie est déclarée victorieuse et conservera son titre en battant la Yougoslavie en finale.

lper

Publié Modifié