Modifié

Fribourg enlève l'acte I contre Lausanne

Au contraire de Damien Riat (en blanc), les Fribourgeois exultent, ils viennent d'égaliser. [Urs Lindt - Freshfocus]
Au contraire de Damien Riat (en blanc), les Fribourgeois exultent, ils viennent d'égaliser. - [Urs Lindt - Freshfocus]
Fribourg
2 - 1
Lausanne
Le premier acte de la demi-finale des playoffs de National League entre Fribourg et Lausanne a souri au premier nommé. Sur leur patinoire, les hommes de Christian Dubé ont renversé les Vaudois pour s'imposer 2-1. Acte II à Malley mercredi (20h).

Privés d'Antti Suomela - commotionné lors de l'acte VII contre Davos samedi - et avec un seul jour de repos au compteur, les Lausannois ont eu besoin de quelques minutes pour se libérer de l'étreinte des Dragons. Après avoir "tué" un jeu de puissance fribourgeois, les Lions ont frappé les premiers par l'intermédiaire de Lawrence Pilut.

Un peu maladroit, Gottéron a dû attendre le retour du premier "thé" et une troisième opportunité à 5 contre 4 pour égaliser. Plein axe, Ryan Gunderson a armé un tir puissant et précis qui n'a laissé aucune chance à Kevin Pasche (22e), titularisé dans les buts du LHC à la place de Connor Hughes.

La vidéo décisive

Ce sont ensuite deux visionnages de la vidéo qui ont décidé de l'issue de ce premier acte. Une première fois à la mi-match, lorsqu'un tir un peu anodin de Théo Rochette a bien failli lober Berra, avant que ce dernier ne parvienne à bloquer le puck dans son dos (28e). Les arbitres ont ensuite confirmé que le puck n'avait pas franchi la ligne.

Et dans le 3e tiers-temps, Geoff Ward a fait usage d'un "coach challenge" pour contester le 2-1 d'Andrei Bykov (44e), estimant que Julien Sprunger était hors-jeu au départ de l'action. Mais après de longues délibérations, les arbitres ont finalement jugé que le capitaine des Dragons n'était pas en position illicite.

ats/pza

Publié Modifié

Une pénalité dévastatrice pour Zoug

Dans l'autre demi-finale, Zurich a pris le meilleur sur Zoug lors de l'acte I (5-2). En terres zurichoises, les Zougois ont pourtant parfaitement entamé le match en menant 1-0 après un tiers grâce à un but de Hansson à la 15e. Zurich a ensuite égalisé par Balcers à la 22e, mais c'est une vilaine faute de canne d'Hansson à la 34e - qui lui a valu une pénalité de 5' + une pénalité de match - qui a fait basculer la partie, les hommes de Crawford en profitant parfaitement pour marquer trois fois lors de cette supériorité numérique (35e et 38e via Grant et 36e par Malgin) et mener 4-1. La réduction du score de Bengtsson à 6" de la seconde sirène n'y a rien changé, Grant réalisant le coup du chapeau à l’entame de l’ultime période (42e).