Modifié

"De nombreux records finissent par être effacés", pense Andres Ambühl

"Bühli" répond aux questions de RTSsport.ch dans la zone mixte de la Nokia Arena (sous le regard, à l'arrière-plan, de Suomela). [Michaël Taillard]
"Bühli" répond aux questions de RTSsport.ch dans la zone mixte de la Nokia Arena (sous le regard, à l'arrière-plan, de Suomela). - [Michaël Taillard]
Cela en a surpris plus d'un, mais Andres Ambühl (40 ans) est bel et bien en train de disputer la Karjala Cup. L'âge n'a pas trop d'emprise sur celui qui fait en quelque sorte office de pendant helvétique au légendaire Jaromir Jagr, toujours actif en Tchéquie malgré ses 51 ans. L'attaquant grison, recordman suisse du nombre de sélections (316), du nombre de points (145) et recordman mondial du nombre de Championnats du monde joués (18) a en effet toujours faim de succès.

Est-il encore besoin de présenter "Bühli", comme on l'appelle affectueusement outre-Sarine? Le médaillé d'argent du Mondial 2013 et sextuple champion national est un monument du hockey suisse et planétaire.

Lors de la saison 2000/01, l'attaquant jurassien Valentin Nussbaumer, son coéquipier actuel en club et lui aussi du voyage en Finlande, était seulement âgé de quelques mois. Mais un certain Andres Ambühl, lui, donnait déjà ses premiers coups de patin en National League avec le HCD!

Né en 1983, soit la même année que le consultant de RTSsport Félicien Du Bois, avec qui il a évolué à Davos entre 2014 et 2020, le Grison est conscient d'avoir été épargné par les blessures. "A ce niveau, j'ai eu plus de chance que Félicien. Il jouerait sans doute aussi encore, si le destin ne s'en était pas mêlé".

Ambühl a répondu à nos questions, après l'amère défaite 4-0 concédée par l'équipe de Suisse face à la Finlande en ouverture de la Karjala Cup à Tampere.

On ne peut jamais compter sur une convocation. Je joue simplement du mieux possible en club

Andres Ambühl

RTSsport.ch: Comment avez-vous vécu cette 316e sélection?

ANDRES AMBÜHL: Ce n'était pas une belle prestation. Nous n'avons pas démarré cette partie comme nous le voulions. On a rapidement encaissé 2 buts, et perdu de nombreux duels. En plus, nous ne nous sommes pas vraiment montrés dangereux devant le but adverse, ce qui ne nous a pas aidés.

Cette 316e sélection n'était pas la plus mémorable de toutes pour Andres Ambühl, ici à la lutte avec Kristian Vesalainen. [Imago - Tomi Hänninen]

RTSsport.ch: Vous attendiez-vous, en début de saison, à être encore appelé en sélection?

ANDRES AMBÜHL: On ne peut jamais compter là-dessus. Je joue simplement du mieux possible en club. Et si une convocation arrive ensuite, tant mieux.

RTSsport.ch: Pensez-vous que votre record de participations à un Mondial sera battu un jour?

ANDRES AMBÜHL: On verra bien.. De nombreux records finissent par être effacés. Ce n'est pas quelque chose qui me préoccupe plus que cela.

Un 19e Championnat du monde? Pour le moment, je ne regarde pas si loin

Andres Ambühl

RTSsport.ch: Au final, votre objectif est sans doute de participer à un 19e Championnat du monde.

ANDRES AMBÜHL: Il est clair qu'au début d'une saison internationale, je me fixe toujours le but d'aller au Mondial. Mais pour le moment, je ne regarde pas si loin. L'important, c'est que je livre d'abord de bonnes prestations avec Davos et avec l'équipe nationale. Advienne que pourra.

RTSsport.ch: Justement, vous peinez à trouver vos marques cette saison au HCD. Avec 3 réussites et 7 points inscrits en 21 matches, vous êtes loin de vos standards habituels en National League. Comment l'expliquez-vous?

ANDRES AMBÜHL: Dur à dire... Il est certain que mon nombre de buts, pour le moment, n'est pas au niveau espéré. Mais en fin de compte, tout ne tourne pas autour de moi. Ce qui compte, c'est que l'équipe ait du succès. Tout le reste est secondaire.

Je ne sais pas pourquoi les New York Rangers ne m'ont jamais donné ma chance

Andres Ambühl

RTSsport.ch: Vous avez tenté de faire le saut en NHL, en 2009/10. Mais les New York Rangers vous ont alors cantonné à l'AHL au sein de leur club ferme, Hartford. Alors que les Suisses ont désormais un meilleur crédit outre-Atlantique, est-ce qu'un jeune Andres Ambühl y aurait sa chance en 2023?

ANDRES AMBÜHL:  Je ne saurais pas vous l'affirmer.  Là aussi, ça ne sert à rien de trop se préoccuper de cela.  Il s'est passé ce qu'il s'est passé... Il ne faut pas perdre trop d'énergie à retourner le problème dans tous les sens, à se poser un tas de questions. Je ne sais pas pourquoi les Rangers ne m'ont jamais donné ma chance à l'époque. Les choses ne se sont pas déroulées comme je l'aurais souhaité. Mais en même temps, cela m'a permis de vivre des choses positives ailleurs.

RTSsport.ch: Pour finir, comment vous sentez-vous physiquement?

ANDRES AMBÜHL: Bien, en fait. Si tu gardes la joie de jouer, peu importe ton âge, au final. Mentalement, c'est très important de continuer à prendre du plaisir (sourire).

>> A lire aussi : "J'ai besoin de temps pour digérer cette mésaventure à St-Louis", concède André Heim

De Tampere, Michaël Taillard

Publié Modifié

Andres Ambühl en bref

Né le: 14 septembre 1983 à Davos.

Taille / poids: 176 cm / 84 kg.

Poste: ailier ou centre (droitier).

Clubs: HC Davos (2000-2009), Hartord Wolf Pack/AHL (2009-2010), ZSC Lions (2010-2013), HC Davos (2013- ?).

Palmarès: champion de Suisse en 2002, 2005, 2007, 2009, 2015 avec Davos, en 2012 avec Zurich.

Vainqueur de la Coupe Spengler en 2004, 2006 avec Davos.

Recordman du nombre de sélections en équipe nationale (316), et du nombre de points (145).

Recordman absolu du nombre de participations au Championnat du monde (18).

Fin de tournoi pour Grégory Hofmann

Grégory Hofmann (31 ans) s'est blessé mercredi lors d'un entraînement avec l'équipe de Suisse à Tampere (FIN). Il manquera le reste de la Coupe Karjala.

L'attaquant de Zoug quitte l'équipe nationale pour se soumettre à d’autres examens médicaux en Suisse. Hofmann ne sera pas remplacé au sein de la sélection nationale.

La sélection suisse pour la Karjala Cup (9-12.11 à Tampere)

Gardiens (3): Sandro Aeschlimann (HC Davos), Reto Berra (Fribourg-Gottéron), Joren van Pottelberghe (HC Bienne).

Défenseurs (8): Tim Berni (Genève-Servette HC), Dominik Egli (HC Davos), Tobias Geisser (EV Zoug), Fabian Heldner (Lausanne HC), Dean Kukan (Zurich Lions), Simon Le Coultre (Genève-Servette HC), Christian Marti (Zurich Lions), Mirco Müller (HC Lugano).

Attaquants (15): Andres Ambühl (HC Davos), Sven Andrighetto (Zurich Lions), Christoph Bertschy (Fribourg-Gottéron), André Heim (HC Ambrì-Piotta), Fabrice Herzog (EV Zoug), Marco Lehmann (CP Berne), Lino Martschini (EV Zoug), Valentin Nussbaumer (HC Davos), Damien Riat (Lausanne HC), Tanner Richard (Genève-Servette HC), Sandro Schmid (Fribourg-Gottéron), Sven Senteler (EV Zoug), Dario Simion (EV Zoug), Calvin Thürkauf (HC Lugano).