Modifié

Lausanne reste à la dernière place

Goran Karanovic (au centre) a inscrit le premier but pour Saint-Gall. - A suivre en ce moment: FC Bâle - FC Zurich [WALTER BIERI - Keystone]
Goran Karanovic (au centre) a inscrit le premier but pour Saint-Gall. - A suivre en ce moment: FC Bâle - FC Zurich [WALTER BIERI - Keystone]
Le Lausanne-Sport est revenu bredouille de son voyage à Saint-Gall. Les Vaudois se sont inclinés 2-0 face aux "Brodeurs" et n'ont ainsi toujours pas trouvé le chemin de la victoire après cinq journées de championnat. Bâle a de son côté mordu la poussière face à Zurich en perdant 2-1.

Comme souvent depuis le début d'exercice, le LS n'a pas été totalement dépassé par les événements. Mais, comme souvent aussi, il lui a manqué un petit quelque chose dans tous les secteurs du jeu pour enfin s'imposer en 2013/14.

Fébrilité défensive d'entrée

Il était difficile pour des Vaudois en plein doute d'espérer mieux à l'AFG-Arena après une entame de rencontre désastreuse. Il a en effet fallu moins de huit minutes aux St-Gallois pour ouvrir le score, sur une tête plongeante de Goran Karanovic à la réception d'un centre de Dejan Janjatovic. Une action sur laquelle les Lausannois ont fait preuve de passivité et de naïveté, alors que le mot d'ordre choisi par Laurent Roussey avant la partie était "bien défendre"...

Le 2-0 est tombé à la 83e sur une tête de Stéphane Besle servi par un corner de son ancien coéquipier à Xamax Sébastien Wüthrich. Le LS demeure donc lanterne rouge, avec un point en cinq matches, soit un de moins que le FC Sion.

Bâle a déjà sept points de retard sur YB

Avi Rikan (18) égalise pour Zurich. [GEORGIOS KEFALAS - Keystone]Avi Rikan (18) égalise pour Zurich. [GEORGIOS KEFALAS - Keystone]A croire que le FCB prend la fâcheuse habitude de partir fort avant de se relâcher, à l'instar de ce qu'il a fait mardi dernier à Tel Aviv en qualifications de la Ligue des champions (3-3 après avoir mené 3-0). Les Rhénans ont pris les choses en main, ont mis le FCZ au pas et ont frappé dès la 7e par Streller, lumineusement servi par Frei.

Mais la formation de Murat Yakin, qui alignait en défense centrale son nouveau joueur bulgare Ivan Ivanov, a fait preuve de suffisance, permettant aux Zurichois de refaire surface et d'égaliser par l'Israélien Avi Rikan à la 24e. Le transfuge du Beitar Jérusalem a ensuite rendu la pareille à Gavranovic à la 58e en lui offrant le 2-1 au coeur d'une défense bâloise aux abonnés absents.

si/scho

Publié Modifié