Publié

Qualifs Coupe du Monde 2023: "On veut gagner ce barrage devant notre public", annonce Sandrine Mauron

Sandrine Mauron lors de la victoire fleuve de la Suisse face à la Moldavie le 6 septembre à Lausanne. [Cyril Zingaro - Keystone]
Sandrine Mauron lors de la victoire fleuve de la Suisse face à la Moldavie le 6 septembre à Lausanne. [Cyril Zingaro - Keystone]
L'équipe de Suisse sera fixée sur son sort jeudi soir. Elle saura si elle affrontera la Bosnie-Herzégovine ou le Pays de Galles mardi prochain au Letzigrund en barrage qualificatif pour la Coupe du monde 2023 en Australie et en Nouvelle-Zélande. L'internationale Sandrine Mauron s'est confiée à RTSsport avant de rejoindre le rassemblement de la sélection helvétique à Freienbach.

RTSsport: Le barrage pour la Coupe du monde approche. Un moment décisif pour l'équipe de Suisse...

SANDRINE MAURON: Oui, bien sûr. On a fini sur deux belles prestations à l'Euro. Maintenant, c'est une autre compétition. On veut tout faire pour gagner. On regardera le match entre la Bosnie et le Pays de Galles (ndlr: jeudi soir) et on se préparera au mieux pour mardi.

RTSsport: Une petite préférence peut-être?

SANDRINE MAURON: Je ne sais pas. Je dirais qu'on a un super tirage. On a toutes nos chances pour nous qualifier... plutôt Pays de Galles.

Football: On a tout pour bien faire (Sandrine Mauron, équipe nationale) [RTS]
Football: On a tout pour bien faire (Sandrine Mauron, équipe nationale) / RTS Sport / 2 min. / le 3 octobre 2022

RTSsport: Si vous êtes favorites, ce serait donc une grande déception de ne pas décrocher cette qualification...

SANDRINE MAURON: Oui. Car on a tout pour bien faire. On joue à domicile contre un adversaire abordable puisqu'on a fini meilleures deuxièmes des groupes de qualification. On veut gagner ce match devant notre public.

RTSsport: L'équipe de Suisse joue bien mais a parfois tendance à manquer certains matches décisifs. Cela vous fait-il peur ou vous sentez-vous capables de franchir ce barrage?

SANDRINE MAURON: On en est tout à fait capables. On va tout faire pour. On va bien analyser les deux adversaires en début de semaine, puis se focaliser jeudi sur le vainqueur. Mais on va surtout rester concentrer sur notre jeu. Au final, il faut juste marquer un but de plus pour gagner. Le score n'est pas très important. On veut juste gagner et aller en Australie et en Nouvelle-Zélande.

Propos recueillis par Ludovic Perruchoud / Images filmées par Miguel Bao

Publié

"Le coach a fait beaucoup pour nous"

RTSsport: Après l'Euro, outre l'engouement suscité, il y a eu plusieurs changements au sein de l'ASF avec le futur départ du sélectionneur Nils Nielsen, le départ de la directrice du football féminin Tatjana Hänni. Comment vivez-vous ces changements en tant que joueuse?

SANDRINE MAURON: On le vit bien. Cela ne nous touche pas forcément en tant que joueuse. On est sur le terrain. C'est là qu'on doit faire notre part du travail, réussir de belles performances. Ce qui se passe dans les bureaux, ce sont aux dirigeants de décider et d'être performants dans le choix des successeurs. Le coach a fait beaucoup pour nous. Il a amené un plus. On est allées à l'Euro. On n'a pas passé la phase de groupes, mais on a montré un beau visage. On savait qu'on était capables de titiller des grandes nations.