Modifié

FIFA Mondial: Vainqueurs de l'Australie, les Pays-Bas sont qualifiés pour les 8es

Superbe match entre Néerlandais et Australiens. Ces derniers finiront par s'incliner... [William West - AFP]
Superbe match entre Néerlandais et Australiens. Ces derniers finiront par s'incliner... [William West - AFP]
Après leur carton face à l'Espagne (5-1), les Pays-Bas allaient manger l'Australie tout cru. C'est du moins ce que tout le monde croyait... Certes, les Bataves se sont imposés (3-2) - et mettent un pied en 1/8 après cette 2e victoire -, mais ils ont été menés au score par les "Socceroos".

Ce succès au terme d'une partie extrêmement plaisante permet aux hommes de Louis Van Gaal de souligner leurs hautes ambitions. Deux matches, six points et huit buts marqués (après la victoire en entrée 5-1 contre l'Espagne): les Hollandais témoignent d'une force de frappe redoutable. Mais ils laissent aussi entrevoir des failles.

Des "Socceroos" joueurs

Tout ne fut de loin pas parfait mercredi face à des Australiens qui les ont mis en grande difficulté et qui auraient mérité meilleur sort. L'Australie (62e) est peut-être la nation la moins bien classée du tournoi au classement FIFA, mais la réalité du terrain est tout autre.

La première mi-temps des "Socceroos" fut emballante. En possession du ballon les deux tiers du temps, ils ont malmené les Bataves avec une habileté technique évidente et un jeu simple, direct et rapide. C'est presque contre le cours du jeu que Robben ouvrait le score pour les Pays-Bas à la 16e à la suite d'une accélération dont il a le secret.

Match nul entre les Pays-Bas de Ron Vlaar et Tim Cahill, auteur d'un superbe but. [Marko Djurica - Reuters]
Match nul entre les Pays-Bas de Ron Vlaar et Tim Cahill, auteur d'un superbe but. [Marko Djurica - Reuters]
Quel but de Tim Cahill!

Le sprinter des "Oranje" récupérait le ballon à mi-terrain pour aller battre Ryan d'un tir croisé du gauche après une course de plus de 40 m. Mais dans la foulée, juste après l'engagement, Cahill remettait les équipes à égalité (1-1) d'une magnifique volée sous la transversale.

La 2e mi-temps est repartie sur des bases très élevées, avec un coup de théâtre d'entrée de jeu: Bozanic, le joueur de Lucerne qui venait d'entrer, trouvait... la main de Janmaat sur un centre dans la surface. Penalty, transformé imparablement par le capitaine australien Jedinak (2-1).

La réplique de Van Persie

Mais dans la foulée ou presque, Van Persie répliquait pour l'égalisation d'un tir du gauche du gauche dans la lucarne (2-2), au coeur d'une partie complètement débridée et imprévisible.

Louis Van Gaal a réussi son coaching: il a remplacé le latéral Martins Indi, blessé à la 45e, par Depay, un attaquant. Ce même Depay a signé l'assist pour le 2-2 de Van Persie avant de marquer le but victorieux à la 68e (3-2) d'un tir lointain à la trajectoire perfide. Mais le match aurait très bien pu basculer dans l'autre sens...

A lire aussi: Dominée par le Chili, l'Espagne prend la porte!

si/dbu

Revivez le fil du match, minute par minute, avec Jimmy Bondallaz

Revivez les matches du jour en images

Publié Modifié