Modifié

Tour de France: Chris Froome s'impose en patron

Chris Froome a assommé ses adversaires. [Kim Ludbrook - Keystone]
Chris Froome a assommé ses adversaires. [Kim Ludbrook - Keystone]
Chris Froome (Sky) s'est livré à une impressionnante démonstration lors de la 10e étape du Tour de France. Le Britannique s'est imposé en solitaire au terme d'une 10e étape qu'il a dominée outrageusement dans la montée finale et a renforcé son maillot jaune.

Froome a lancé une attaque décisive à 6 km de l'arrivée à La Pierre-Saint-Martin. Personne n'a réussi à prendre sa roue. Âgé de 30 ans, le "Kenyan blanc" a gagné sa quatrième étape du Tour, après La Planche des Belles Filles en 2012, Ax-3 Domaines et le Mont Ventoux en 2013.

"Je suis tellement content ! On préparait ça depuis tant de temps. Courir de cette façon, avec Richie (Porte) deuxième, avec Geraint Thomas cinquième... C'est une journée historique pour l'équipe. Dans la montée, j'ai entendu qu'il y avait beaucoup de coureurs distancés. J'ai dit à Richie et à Geraint que c'était le bon moment, qu'il fallait tout donner. Je suis surpris des écarts, mais il reste beaucoup d'étapes. Il faut maintenant bien défendre ce maillot jaune", a déclaré le Britannique.

Nibali très loin

Le champion d'Italie Vincenzo Nibali, vainqueur sortant, a été débordé très tôt dans l'ascension finale (15,3 km à 7,4 % de pente moyenne), à plus de 10 kilomètres de la ligne. Il a perdu près de quatre minutes et demie et toute chance, sauf coup de théâtre, d'arriver en jaune à Paris. "Je n'arrivais pas à garder le rythme, à trouver le souffle. Comme si j'étais sans forces... Je ne suis même pas le petit frère du Nibali de l'année dernière", a déploré le Sicilien.

L'Espagnol Alberto Contador, autre favori, a cédé près de trois minutes au sommet, dans l'écrin de roches de calcaire blanchâtre qui enserre la station des Pyrénées-Atlantiques. "Je savais que ce serait une journée importante. Mais je n'arrivais pas à respirer, à tourner les jambes assez vite. J'ai passé une mauvaise journée", a reconnu le "Pistolero", candidat au départ au doublé Giro-Tour.

Quintana résiste

Quintana, le dernier à tenir la roue du Britannique, a été asphyxié par le rythme effréné du vainqueur du Tour 2013 malgré la pente. "Je pensais que j'allais être bien dans la montée et d'ailleurs je pense avoir bien grimpé. Mais Froome a été plus fort que moi", a commenté le grimpeur andin, désormais pointé à 3'09 du Britannique au classement général et à 17 secondes de l'Américain Tejay van Garderen, toujours deuxième.

Dans un chamboulement complet de la hiérarchie par rapport à l'année passée, les trois coureurs présents sur le podium final de 2014 ont perdu pied dès la première étape de montagne, sous le soleil des Pyrénées. Plus loin encore que Nibali, Jean-Christophe Péraud (2e en 2014) a lâché plus de cinq minutes et demie. Quant à Thibaut Pinot (3e l'an passé), il a franchi la ligne en roue libre dix minutes après l'intenable "Kenyan blanc".

Côté suisse, Mathias Frank s'est bien comporté avec le 23e rang de l'étape à 4'44 du grand vainqueur. Le leader de l'équipe IAM occupe la 15e place du général à 9'26.

Mercredi, la 11e étape mènera le peloton de Pau à Cauterets sur 188 km. Avant la montée finale, les coureurs devront escalader les cols d'Aspin et du Tourmalet.

si/fg

Publié Modifié

10e étape, Tarbes-La Pierre St-Martin (167 km)

1. Chris Froome GBR 4h22'07"
2. Richie Porte AUS + 58"
3. Nairo Quintana COL 1'00"
4. Robert Gesink NED 1'32"
5. Alejandro Valverde ESP 2'00"

..........
23. Mathias Frank SUI 4'44"
50. Steve Morabito SUI 10'03"
53. Marcel Wyss SUI 10'03"
91. Michael Schaer SUI 16'40"
102. Grégory Rast SUI 16'40"
109. Danilo Wyss SUI 18'10"
125. Martin Elmiger SUI 21'34"
128. Reto Hollenstein SUI 21'34"

Classement général (14.07)

1. Chris Froome GBR 31h34'12"
2. Tejay Van Garderen USA + 0'12"
3. Greg Van Avermaet BEL 0'27"
4. Peter Sagan SVK 0'38"
5. Alberto Contador ESP 1'03"

..........
15. Mathias Frank SUI 9'26"
40. Steve Morabito SUI 26'37"
61. Michael Schaer SUI 40'39"
67. Marcel Wyss SUI 42'19"
71. Grégory Rast SUI 43'14"
78. Danilo Wyss SUI 44'54"
119. Reto Hollenstein SUI 53'27"
153. Martin Elmiger SUI 1:05'13"

Basso sera opéré mercredi à Milan

L'Italien Ivan Basso sera opéré mercredi à Milan pour le cancer des testicules diagnostiqué pendant le Tour de France, a annoncé mardi son équipe Tinkoff.

Basso a été examiné mardi à l'hôpital San Raffaele de Milan, au lendemain de son abandon forcé du Tour lors de la journée de repos à Pau.
"Les experts ont expliqué qu'il n'y a pas de corrélation entre la lésion des testicules et l'activité sportive d'Ivan Basso", a précisé la formation russe.

L'intervention sera effectuée par le professeur Francesco Montorsi, directeur de l'unité de chirurgie d'urologie de l'hôpital milanais. Basso, qui est âgé de 37 ans, a notamment gagné à deux reprises le Giro (2006 et 2010).