Modifié

Coupe Davis: Federer "triste" de la disparition de l'ancienne formule

Federer déplore "des failles" dans la nouvelle formule. [Matthew Stockman - AFP]
Federer déplore "des failles" dans la nouvelle formule. [Matthew Stockman - AFP]
Roger Federer s'est dit "triste" après l'adoption par la Fédération internationale de tennis de la réforme de la Coupe Davis, le Bâlois déplorant "des failles" dans la nouvelle formule à qui il souhaite tout de même "laisser une chance".

"Je me sens triste par rapport à cela, de ne pas avoir la Coupe Davis comme elle était avant. Cela ne sera jamais pareil pour la génération suivante", a lancé Federer en marge du tournoi de Cincinnati.

"J'espère simplement que chaque centime de cette quantité d'argent sera payée pour la génération suivante", a ajouté le vainqueur de 20 tournois du Grand Chelem, en référence au contrat à 3 milliards de dollars sur 25 ans signé entre l'ITF et le fonds d'investissement Kosmos, dirigé par le footballeur Gerard Piqué, pour la nouvelle formule de la Coupe Davis.

Celle-ci enterre l'habituelle compétition étalée sur 4 week-ends de 3 jours, et la remplace par une phase finale raccourcie regroupant 18 équipes, disputée sur terrain neutre sur une semaine en novembre, pour clôturer la saison.

afp/bao

Publié Modifié

"je vais leur donner une chance dans une certaine mesure"

"L'ITF n'a jamais impliqué les joueurs historiquement, (le projet) a vraiment des failles sur certains points. Je suis tout à fait pour l'innovation, et je vais leur donner une chance dans une certaine mesure", a ajouté le joueur de 37 ans, vainqueur de l'édition 2014 mais qui n'est revenu la jouer qu'une seule fois depuis. "Cela va être intéressant de voir comment cela va marcher".