Modifié

David Nalbandian range balles et raquettes

David Nalbandian a longtemps été la "bête noire" de Roger Federer. [Michael Probst - Keystone]
David Nalbandian a longtemps été la "bête noire" de Roger Federer. [Michael Probst - Keystone]
Ancien grand rival de Roger Federer, David Nalbandian tire sa révérence. A 31 ans, l'Argentin ne tentera pas un nouveau come-back, vaincu par des blessures récurrentes à l'épaule. Le joueur de Cordoba restera dans l'histoire comme l'un des joueurs les plus talentueux à n'avoir jamais gagné un tournoi du Grand Chelem.

Finaliste à Wimbledon en 2002 devant Lleyton Hewitt, Nalbandian a été demi-finaliste à Melbourne, à Paris et à New York. Seulement, son émotivité à l'instant de conclure une rencontre lui a trop souvent joué des tours pendables.

"C'est un jour difficile pour moi. C'est un jour triste mais mon épaule n'en peut plus", a déclaré Nalbandian. Son épaule droite, opérée au printemps, ne lui permet plus de faire face aux exigences du haut niveau, a-t-il ajouté. "Je peux jouer une partie, mais l'épaule ne me permet pas de continuer ma carrière sur le circuit ATP", a confié, dépité, le joueur au bandeau.

Numéro 3 mondial en 2006

David Nalbandian a cueilli à Shanghaï la plus belle victoire de sa carrière en battant Roger Federer en finale du Masters 2005 après avoir été mené deux manches à rien. Il fut longtemps la "bête noire" du Bâlois en le battant lors de leurs cinq premiers affrontements dans les rangs professionnels. Federer devait magistralement renverser la tendance pour finalement remporter 11 victoires en 19 rencontres.

La grande force de Nalbandian résidait dans la faculté à prendre la balle très tôt et son efficacité dans la diagonale des revers. Son meilleur classement fut no 3 mondial le 20 mars 2006.

Actuellement répertorié au 231e rang mondial, il aura gagné 11 tournois ATP dans sa carrière, le dernier en 2010.

si/dbu

Publié Modifié