Modifié

Tokyo 2020 - Haltérophilie: le sportif ougandais disparu a été retrouvé

Julius Ssekitoleko faisait partie du premier groupe de 9 sportifs, entraîneurs et cadres ougandais arrivés au Japon mi-juin, dont 2 membres non sportifs avaient été testés positifs au coronavirus peu après. [Makoto Kondo - AFP]
Julius Ssekitoleko faisait partie du premier groupe de 9 sportifs, entraîneurs et cadres ougandais arrivés au Japon mi-juin, dont 2 membres non sportifs avaient été testés positifs au coronavirus peu après. [Makoto Kondo - AFP]
L'haltérophile ougandais Julius Ssekitoleko, disparu depuis vendredi d'un camp d'entraînement au Japon, a été retrouvé "sain et sauf", a annoncé la police japonaise.

Julius Ssekitoleko avait disparu vendredi de l'hôtel d'Izumisano, où il logeait avec son groupe, après avoir omis de se présenter à un test de dépistage du Covid-19.

"L'homme a été retrouvé sans aucune blessure dans une maison appartenant à des gens en connexion avec lui ", a indiqué un responsable de la police d'Osaka. L'haltérophile ougandais "avait sur lui sa pièce d'identité et s'est lui même identifié. Il n'a opposé aucune résistance", a ajouté ce responsable policier.

Le gouvernement ougandais présente ses excuses au Japon

Julius Ssekitoleko, médaillé de bronze aux derniers Championnats d'Afrique d'haltérophilie, était sur une liste d'attente pour les JO mais a récemment perdu tout espoir de participer pour des raisons de quotas olympiques. Il devait rentrer prochainement dans son pays.

"Nous travaillons avec le gouvernement japonais pour comprendre les circonstances de cette disparition et comment il a réussi à être accrédité. Le gouvernement ougandais a déjà présenté ses excuses au Japon", a expliqué le ministre des Affaires étrangères ougandais Henry Okello.

afp/thur

Publié Modifié