Modifié

National League: "jouer sans spectateur, ça n’a aucun sens", explique Stéphanie Mérillat

Stéphanie Mérillat, co-présidente du HC Bienne à La Matinale. [RTS]
Stéphanie Mérillat, co-présidente du HC Bienne à La Matinale. [RTS]
Invitée dans La Matinale de RTS La Première, la co-présidente du HC Bienne Stéphanie Mérillat a livré ses impressions sur la situation particulière que traverse la National League, suspendue avant le début des playoffs, en raison de la propagation du coronavirus.

"C’est difficile de garder le moral dans ces moments-là", a avoué la dirigeante seelandaise. "C’est LA période de l’année que tout le monde attend. On s’est battus pour maintenir cette 5e place et avoir accès à ces playoffs. En arriver là, avec cette incertitude totale, c’est vraiment compliqué".

Stéphanie Mérillat, vice-présidente du HC Bienne. [RTS]RTS
L'invitée de la Matinale - Stéphanie Mérillat, vice-présidente du HC Bienne / La Matinale / 9 min. / le 5 mars 2020

Stéphanie Mérillat a également expliqué que "jouer sans spectateur, ça n’a aucun sens. Les joueurs n’ont pas la même intensité, l’ensemble n’est pas pareil. C’est quelque chose qu’aucun des clubs de la ligue n’aimerait faire."

"On avait prévu un budget équilibré à la fin de la saison, en comptant deux matches de playoffs dans le moins bon des scénarios", a-t-elle poursuivi. "Si on n’a pas ces deux matches, on va certainement terminer la saison avec un déficit".

lper/vch

Publié Modifié