Modifié

Hockey: objectif quarts de finale pour la troupe de Fischer

La Suisse commencera son Mondial samedi contre l'Italie. [Andy Mueller - Freshfocus]
La Suisse commencera son Mondial samedi contre l'Italie. [Andy Mueller - Freshfocus]
Au Mondial en Slovaquie, la Suisse souhaite consolider sa place dans le top-8 mondial après la magnifique finale de l'an dernier. Si la sélection de Patrick Fischer atteint les quarts en Slovaquie, elle aura réussi sa mission.

Pour y parvenir, la Suisse va devoir prouver qu'elle sait gérer les matches à sa portée. Et selon le programme prévu à Bratislava, il s'agit des 4 premiers: l'Italie, la Lettonie, l'Autriche et la Norvège. Tous inférieurs à la Suisse sur le papier. A confirmer sur la glace.

"Nous ne sommes clairement pas la plus grande équipe, mais nous possédons de la vitesse et de la malice, analyse Fischer. Nous avons 3 super gardiens, une défense qui peut faire une bonne première passe, ce qui est vital pour nous, et en attaque nous disposons de nombreux joueurs capables de faire la différence."

Une place dans les 8 qualifierait la Suisse pour les JO de Pékin en 2022. L'équipe nationale est actuellement 7e du classement, et possède 320 points d’avance sur la Norvège, 9e.

ats/jbal

Publié Modifié

Avec 5 joueurs de NHL

Voici un an, Fischer avait bénéficié du renfort de 7 joueurs de NHL. Ils sont cette année 5 avec Roman Josi, Yannick Weber, Nico Hischier, Kevin Fiala et Sven Andrighetto, qui arrivera dimanche à Bratislava.

La comparaison avec la sélection de l'an dernier semble donc pencher en faveur des "Silberhelden" de Copenhague. La colonne vertébrale des centres avait davantage d'expérience. Seul Gaëtan Haas fait partie des 2 aventures. Les 3 autres (Corvi, Vermin et Schäppi) sont tous blessés. Pour les remplacer, Fischer a appelé Hischier, Christoph Bertschy et Philipp Kurashev. Et 2 de ces garçons sont de 1999.

Une Sbornaja constellée d'étoiles

Plusieurs stars seront présentes au Mondial en Slovaquie, dont 5 en équipe de Russie. Avec Ovechkin, Malkin, Kucherov, Kuznetsov et Kovalchuk, la Sbornaja a sorti la grosse artillerie. Championne olympique mais seulement 6e l'an dernier au Danemark, la Russie veut retrouver qui lui échappe depuis 2014.

Pour contrecarrer les plans de la Russie, la Suède, double championne du monde en titre, se tient prête. Le Canada et les Etats-Unis feront eux aussi figure de favoris.

Sélection suisse pour le Mondial à Bratislava (10-26 mai)

Gardiens (3): Reto Berra (Fribourg), Leonardo Genoni (Berne), Robert Mayer (Genève).
 
Défenseurs (8): Raphael Diaz (Zoug), Michael Fora (Ambrì), Lukas Frick (Lausanne), Joël Genazzi (Lausanne), Roman Josi (Nashville), Romain Loeffel (Lugano), Janis Moser (Bienne), Yannick Weber (Nashville).
 
Attaquants (15): Andres Ambühl (Davos), Sven Andrighetto (Colorado, Alessio Bertaggia (Lugano), Christoph Bertschy (Lausanne), Kevin Fiala (Minnesota), Gaëtan Haas (Berne), Nico Hischier (New Jersey), Grégory Hofmann (Lugano), Philipp Kurashev (Québec Remparts), Lino Martschini (Zoug), Simon Moser (Berne), Vincent Praplan (Springfield), Damien Riat (Bienne), Noah Rod (Genève), Tristan Scherwey (Berne).