Modifié

Le vélo à l'honneur à Mendrisio

A Mendrisio, on peaufine les derniers détails en vue des Mondiaux. [Keystone]
A Mendrisio, on peaufine les derniers détails en vue des Mondiaux. [Keystone]
Dès mercredi, Mendrisio vivra au rythme du vélo. La cité tessinoise accueillera à nouveau les Mondiaux, après 1971 et le triomphe d'Eddy Merckx. A domicile, Fabian Cancellara sera très attendu, en contre-la-montre et sur route.

Les championnats du monde sur route débutent ce mercredi à
Mendrisio pour se terminer en apothéose dimanche avec la course en
ligne élite. Dernier organisateur helvétique en 1996 à Lugano, le
canton du Tessin sera une nouvelle fois l'hôte des Mondiaux avec un
parcours tracé dans le Mendrisiotto.

Pour la huitième fois depuis leur instauration en 1927, les
championnats du monde sur route auront lieu en Suisse. Pour la
quatrième fois, les titres seront décernés au Tessin. Lugano avait
reçu les Mondiaux en 1953 et en 1996, alors que Mendrisio avait
déjà été organisateur en 1971 avec le triomphe du Belge Eddy Merckx
devant l'Italien Felice Gimondi.

Le vélo dans le sang

Eddy Merckx s'était imposé à Mendrisio, en 1971... [Keystone]Eddy Merckx s'était imposé à Mendrisio, en 1971... [Keystone] Le Mendrisiotto est une terre d'élection
pour le vélo. Le Vélo-Club Mendrisio est l'un des clubs les plus
réputés de Suisse dans le monde des amateurs. La région est folle
de cyclisme comme le souligne l'organisation des derniers
championnats du monde qui avaient eu lieu à une quinzaine de
kilomètres de Mendrisio à Varèse où Alessandro Ballan s'était
imposé devant son compatriote Damiano Cunego.

Sous la houlette du président du comité d'organisation, Marco
Sangiorgio, président du Vélo Club Mendrisio et membre du Comité
directeur de la Fédération suisse de cyclisme, en compagnie de sa
directrice, Agnès Pierret, ex directrice de Swiss Cycling, le
projet a pris corps avec des infrastructures géantes pour une
petite cité comme Mendrisio, qui ne compte que 12'000 habitants.
Bien sûr, des résultats de premier plan des coureurs suisses
aideraient à rendre la fête encore plus belle. Fabian Cancellara,
logique favori, du contre-la-montre de jeudi, entend également
viser le titre de la course en ligne. Un doublé encore inédit.

Un parcours très sélectif

Les courses en ligne se disputeront sur un circuit de 13,8 km à
parcourir dix-neuf fois pour les coureurs élite dimanche. Un tracé
d'une exigence sévère sur le plan athlétique avec un dénivelé total
de 4655 mètres. Un parcours qui imposera une sélection au fil des
tours et qui ne laisse aucun espoir pour les sprinters.

Dès le 2e kilomètre, les coureurs affrontent le premier obstacle,
une montée de 1'600 m qui, sur les premiers 820 m, traverse le
centre de Mendrisio jusqu'au pied de la montée de l'Acqua Fresca,
un raidillon de 780 m, avec une pente moyenne supérieure à 10%. Le
point culminant du circuit est atteint à Castel San Pietro, à 438 m
d'altitude. C'est là que débute l'unique descente du circuit: 4,5
km, qui requièrent un certain courage tant elle est techniquement
difficile.

Le bas de la descente est suivi de 1400 m relativement plats,
avant que ne survienne le deuxième obstacle du circuit: la mythique
montée de la Torrazza di Novazzano, théâtre de la bataille des
Mondiaux de 1971 entre Felice Gimondi et Eddy Merckx: 1750 m de
long avec des sections de pente à près de 10% qui mènent à 376 m
d'altitude.

Du sommet de cette rampe de lancement, les coureurs entament le
dernier tronçon: d'abord 800 m de descente facile avant le secteur
plat final de 1800 m, entre Genestrerio et l'arrivée à
Mendrisio.

si/ag

Publié Modifié

Mondiaux, la sélection suisse

Mendrisio. Mondiaux sur route (23-27 septembre).

MESSIEURS
Course en ligne: Michael Albasini (29 ans, Gais), Rubens Bertogliati (30, Lugano), Fabian Cancellara (28, Ittigen), Mathias Frank (23, Roggliswil), Gregory Rast (29, Cham), Oliver Zaugg (28, Arcegno). Remplaçants: David Loosli (29, Berne), Florian Stalder (27, Zweisimmen), Steve Morabito (26, Monthey).

Contre-la-montre: Bertogliati, Cancellara. Remplaçants: Frank, Thomas Frei (24, Olten).

DAMES
Course en ligne: Emilie Aubry (20, Chevenez), Nicole Brändli (30, Au ZH), Jennifer Hohl (23, Marbach), Patricia Schwager (26, Balterswil), Jessica Schneeberger (20, Wichtrach), Andrea Wolfer (22, Elgg).

Contre-la-montre: Pascale Schnider (25, Flühli), Karin Thürig (37, Retschwil).

MESSIEURS M23.
Course en ligne: Romain Beney (22, Aigle), Jonathan Fumeaux (21, Conthey), Mirco Saggiorato (21, Ehrendingen), Christian Schneeberger (20, Wichtrach), Nicolas Schnyder (22, Le Grand-Saconnex). Remplaçants: Michael Baer (21, Cham), Daniel Henggeler (21, Oberägeri), Sébastien Reichenbach (20, Martigny).

Contre-la-montre: Schnyder, Nino Oeschger (20, Neuheim). Remplaçants: Sepp Freiburghaus (22, Neuenegg), Marco Lippuner (21, Grabs).


Mondiaux, Le programme

Mercredi 23 septembre: 9h30 Contre-la-montre messieurs M23 (33,2 km), 14h00 Contre-la-montre dames (26,8 km)

Jeudi 24 septembre: 11h30 Contre-la-montre messieurs élite (49,8 km)

Samedi 26 septembre: 9h00 Course en ligne dames (124,2 km) 13h30 Course en ligne messieurs M23 (179,4 km)

Dimanche 27 septembre: 10h30 Course en ligne messieurs élite (262,2 km)