Modifié

Liège-Bastogne-Liège: 2e place frustrante pour Hirschi, victoire pour Roglic

Alaphilippe a fait tout faux dans le sprint final. Après avoir bousculé Hirschi, il a célébré trop tôt, laissant Roglic le devancer sur la ligne. [AP Photo/Olivier Matthys - Keystone]
Alaphilippe a fait tout faux dans le sprint final. Après avoir bousculé Hirschi, il a célébré trop tôt, laissant Roglic le devancer sur la ligne. [AP Photo/Olivier Matthys - Keystone]
Le Slovène Primoz Roglic, dauphin malheureux du dernier Tour de France, a remporté Liège-Bastogne-Liège au terme d'un sprint tumultueux. Il a devancé Julian Alaphilippe et Marc Hirschi. Le Bernois a été gêné par le champion du monde, qui a changé de trajectoire peu avant la ligne. Sans cela Hirschi semblait parti pour gagner. Ce mauvais geste du Français lui a valu un déclassement, Hirschi prenant ainsi le second rang.

Alaphilippe a lancé l'emballage final qui regroupait cinq coureurs, mais il a changé de trajectoire et a forcé Hirschi à freiner. Croyant la victoire acquise, le Français a levé les mains à une dizaine de mètres de l'arrivée, ce qui a permis à Roglic de le dépasser sur le fil. e champion du monde a été sanctionné et rétrogradé au 5e rang.

Cette issue est frustrante pour Hirschi, qui semblait le plus fort dans le final. Le Bernois était en route pour un doublé après son succès mercredi dans la Flèche wallonne.

Il a été le seul à pouvoir suivre Alaphilippe lors de son attaque à 10 km de l'arrivée dans la côte de la Roche-aux-Faucons, avant le retour de Roglic et de son compatriote Tadej Pogacar.

ats/jfk

Publié Modifié

La dernière de Michael Albasini

Michael Albasini a disputé quant à lui la dernière course de sa carrière. Le Thurgovien, 2e de la "Doyenne" en 2016, va devenir dès la saison prochaine sélectionneur de l'équipe de Suisse, en remplacement de son père. Le vétéran helvétique, qui aura 40 ans le 20 décembre, a attaqué à 27 km du but. Mais son baroud d'honneur n'aura duré qu'un peu moins de quatre km.

Multiples fractures pour Van Avermaet

Greg Van Avermaet, pris dans une chute à une centaine de kilomètres de l'arrivée de Liège-Bastogne-Liège dimanche, souffre de multiples fractures, a indiqué son équipe CCC qui annonce "plus que probablement la fin de la saison de Greg". Vainqueur de Paris-Roubaix 2017, Greg Van Avermaet est donc extrêmement incertain pour la reine des classiques qui doit se tenir dans trois semaines, comme pour le Tour des Flandres prévu sept jours plus tôt.
Le coureur belge pourrait avoir disputé dimanche sa dernière course sous le maillot CCC puisqu'il rejoindra AG2R-Citroën l'année prochaine.