Les chevaux de la salle Hillaire [Jean Clottes - Centre national de préhistoire]
Publié Modifié

La Grotte Chauvet, des dessins préhistoriques au fac-similé

La grotte ornée du Pont d'Arc, ou Grotte Chauvet, est considérée comme le plus grand chef d'oeuvre de la préhistoire. Situé en Ardèche, ce site archéologique n'est accessible qu'aux scientifiques, mais son fac-similé, la Caverne du Pont d'Arc, sera ouvert au public dès le samedi 25 avril.

Lions, ours, mammouths: 425 animaux ont été peints ou gravés dans la grotte, qui compte en tout un millier d'images.

Trois ans de travaux ont été nécessaires pour reconstituer la grotte. A la réplique s'ajoute la Galerie de l'Aurignacien, destinée à faire plonger le public dans le monde de ces semi-nomades qui ont fréquenté le site il y a 36'000 ans.

Pourquoi un tel engouement?

"Cathédrale de la préhistoire", "joyau planétaire", "chef d’œuvre du génie créateur humain": les superlatifs ne manquent pas pour décrire la Grotte Chauvet. Ce succès tient tant à la caverne elle-même (vaste, colorée et remplie d'os d'ours) qu'aux oeuvres. Les peintures sont officiellement les plus anciennes connues à ce jour (34'000 avant J.-C.). En plus, elles sont nombreuses, complexes et très bien conservées. Preuve de sa grande valeur, le site a été inscrit au patrimoine mondial de l'Unesco, le 22 juin 2014.

>> Voir le sujet du 19h30 sur l'inauguration de la grotte:

La réplique de la grotte Chauvet a été inaugurée en Ardèche [RTS]
La réplique de la grotte Chauvet a été inaugurée en Ardèche / 19h30 / 2 min. / le 10 avril 2015

La Grotte et la Caverne dans les gorges de l'Ardèche:

Une révolution dans l'archéologie

La découverte de ces peintures en 1994 a constitué une révolution scientifique. Initialement, les dessins sont datés de l'époque de Lascaux (environ 16'000 av.J.C.), en raison du style et de la technique. Mais l'analyse des charbons a révélé qu'ils remontaient à -34'000 et qu'ils étaient donc deux fois plus âgés que ceux de Lascaux. Comme les archéologues n'imaginaient pas que la maîtrise picturale puisse être antérieure à -22'000, ce résultat a conduit à plusieurs autres études de datations.

>> Ecouter l'émission CQFD qui revient sur la problématique des datations avec Jean Clottes et Jean-Marie Chauvet:

Sarah Dirren devant la réplique d'une oeuvre de la grotte Chauvet.
Annette Klaiber
RTS [Annette Klaiber - RTS]Annette Klaiber - RTS
La grotte Chauvet sous l'œil de la science / CQFD / 33 min. / le 24 avril 2015

Les thématiques abordées sur les parois

Des animaux redoutés

La majorité des bêtes représentées sont des animaux redoutables, non chassés et qui deviendront par la suite très minoritaires dans l'art pariétal. Ainsi, les félins, les mammouths et les rhinocéros représentent près de 60% des espèces à Pont d'Arc, alors qu'ils sont quasiment inexistants à Lascaux.

Les autres espèces sont, par ordre d'importance, les chevaux, les bisons, les bouquetins, les ours, les rennes, les aurochs, les mégacéros (cervidés aux ramures gigantesques). On y trouve aussi des traces de boeufs musqués, de hiboux (unique au monde) et de panthères. Mais pas de loups, de renards ou de lièvres, qui faisaient pourtant aussi partie de l'environnement.

Des parties de corps humains sont aussi représentées, notamment des pubis et des mains. Des formes symboliques, comme des points, figurent également au menu.

>> Les thématiques expliquées en image:

>> Mener une visite virtuelle de la grotte originale depuis le site du Ministère de la culture français

Les techniques de reproduction

Gravure, fusain et peinture

Plusieurs techniques ont été utilisées dans la grotte Chauvet:

- le dessin au charbon de bois (fusain)

- l'estompe: poudre de pigments rouges ou noirs mélangées avec la pâte humide la paroi pour donner du relief

- l'impression: une main couverte de peinture est appliquée sur la paroi

- la projection: pour réaliser des mains en négatif

- le raclage: pour éclaircir la paroi

- la gravure: incision de la paroi avec un silex ou des doigts, pour dessiner un animal ou faire ressortir un dessin.

Par ailleurs, les "artistes" utilisaient les saillies et les creux de la grotte pour donner du relief à leurs images.

>> Les techniques expliquées en image:

>> Ecouter l'émission Vacarme sur le peintre au doigt tordu:

De nombreuses mains sont figurées. Petites, grandes, déformées, elles donnent à imaginer les individus qui ont orné la grotte. Cette main-ci a été réalisée en négatif, en projetant de l'ocre rouge sur la paroi. (fresque originale) [DRAC Rhône Alpes Ministère de la Culture et de la Communication]DRAC Rhône Alpes Ministère de la Culture et de la Communication
Le peintre au doigt tordu / Vacarme / 24 min. / le 24 avril 2015

Les occupants de la grotte

De - 42'000 à -26'500

La grotte a été fréquentée durant le paléolithique supérieur, une période glaciaire marquée par un paysage ressemblant à la Norvège d'aujourd'hui et habités par des animaux au long pelage.

Les occupants de la grotte sont des hommes modernes (Homo Sapiens) vivant de chasse et de cueillette. Ils sont soit rattachés à la culture aurignacienne (-42'000 à -34'000), soit à la culture gravettienne (-34'000 à -26'500). Seuls les Aurignaciens ont réalisé des dessins dans la caverne. Ils ne devaient pas être nombreux: quelques "artistes", assistés d'auxiliaires pour éclairer les parois ou autres. Les Gravettiens n'ont laissé sur les parois que des traces de mouchages (enlèvement de la partie carbonisée des torches par frottement).

>> Ecouter l'émission Détours intitulée Voyage dans le temps entre la grotte Chauvet et la Caverne du Pont d’Arc:

Gilles Tosello, artiste et préhistorien, pendant la reproduction des fresques de la grotte Chauvet. [Christophe Lepetit - Only France / AFP]Christophe Lepetit - Only France / AFP
Voyage dans le temps entre la grotte Chauvet et la Caverne du Pont d’Arc / Détours / 54 min. / le 3 avril 2015

Une mythologie de chasseurs

Un lieu sacré

Les hommes préhistoriques ne vivaient pas dans les grottes, qui sont trop humides et trop sombres. Mais ils pouvaient occuper des abris sous roche, où d'importants regroupements semblent avoir eu lieu pour des échanges (matériel, parures, individus).

Les scientifiques s'accordent sur le fait que ces semi-nomades fréquentaient les cavernes dans un but religieux, vraisemblablement pour obtenir des bienfaits. Mais comme les dessins représentent autant des animaux chassés (sur lesquels des flèches ont été dessinées) que des animaux non chassés, il ne peut s'agir ni de prières pour la chasse, ni de totémisme. L'hypothèse retenue actuellement est qu'il s'agit de représentations mythologiques.

L'art pariétal se retrouve aussi en Australie, en Inde, en Afrique et dans les Amériques, dans des sociétés où se pratique l'animisme. Tout porte à croire que les hommes préhistoriques étaient aussi animistes et qu'ils pratiquaient des actes de chamanisme dans les grottes.

>> A écouter dans l'émission Prise de Terre l'interview du préhistorien-plasticien Gilles Tosello sur le rapport à la nature des Aurignaciens:

Logo Prise de terre [RTS]RTS
La nature et sa représentation au temps de la préhistoire / Prise de terre / 49 min. / le 25 avril 2015

La découverte de la grotte

Les inventeurs sont des spéléologues

La grotte, dont l'accès avait été scellé il y a plus de 20'000 ans à la suite d'un effondrement, a été découverte le 18 décembre 1994 par Jean-Marie Chauvet, Christian Hillaire et Eliette Brunel dans le cadre de leurs activités spéléologiques privées.

Ayant remarqué une mince ouverture dans la falaise non loin du pont d'Arc (pont en roche formé par la rivière), ils s’y faufilent puis tombent sur un cul-de-sac. Mais en raison de la présence d’un "trou souffleur" (de l’air qui s’échappe de la paroi), les spéléologues creusent et tombent sur un étroit boyau, qui s'achève sur une grande salle. Après quelques pas, l'un d'eux crie: "Ils sont venus!"

>> L'interview de Gilbert Kaenel, ex-directeur du Musée cantonal vaudois d'archéologie:

La Grotte Chauvet ou Grotte ornée du Pont d'Arc, en Ardèche, est connue pour abriter les plus anciennes peintures connues à ce jour, entre 30'000 et 32'000 avant J.C. Cette grotte, qui contient quelque 1000 peintures aux motifs  anthropomorphes ou animaliers, a été fermée par un éboulement il y a 20'000 ans et elle est restée scellée jusqu’à sa redécouverte en 1994, ce qui a permis de la conserver de façon exceptionnelle. [© SRA DRACRA, Rhinocéros]© SRA DRACRA, Rhinocéros
Interview de Gilbert Kaenel, directeur du Musée cantonal vaudois d'archéologie / Audio de l'info / 1 min. / le 23 juin 2014

La Caverne du Pont d'Arc

Un gigantesque centre

La Caverne du Pont d'Arc est située à moins de 3km de la Grotte ornée. Elle est constituée de cinq bâtiments, répartis sur une dizaine d'hectares: le fac-similé, la Galerie de l'Aurignacien (qui propose un film, des mannequins, une faune reconstituée et 85 objets), le pôle pédagogique, un espace événementiel et un restaurant-boutique. Les travaux ont duré un peu moins de trois ans, pour un budget de 55 millions d'euros.

La confection du fac-similé

Du modelage aux peintures

Les 8500 m² (au sol) de la Grotte ornée du Pont-d’Arc dite Grotte Chauvet ont été compactés sur 3000 m². Reste qu'avec ses 8180 m² de décor en totalité (sol, paroi et plafond), la Caverne du Pont d'Arc constitue la plus grande réplique de grotte ornée au monde.

Pour conserver l’apparence originale, les spécialistes ont réalisé un modèle numérique en 3D de la grotte, qu'ils ont reconstitué dans l'espace à l'aide d'armatures en acier couvertes de mortier et de résine, entre autres. A noter que les fac-similés de Lascaux (béton projeté) ou Altamira en Espagne (résine) n'ont été produits qu'avec une seule technique.

>> La réalisation du fac-similé en image:

>> Voir le film du CNRS sur l'atelier du principal copiste, Gilles Tosello:


Grotte ornée du Pont d'Arc : vers un fac-similé par CNRS

Donner vie à l'invisible

Tous les sens sont mobilisés

L’objectif est de permettre aux visiteurs de se croire dans la vraie grotte. Ainsi, le parcours s’effectue sur une passerelle. Il est ponctué de 10 stations d’observation. En outre, les cinq sens sont stimulés. Au silence s'ajoutent la fraîcheur, l'humidité, l'obscurité et les odeurs de la grotte.

>> Tarifs, accès, etc: toutes les modalités pour visiter le Caverne du Pont d'Arc

La Caverne du Pont d'arc a été inaugurée le vendredi 10 avril par le président français François Hollande:

>> La réplique de la grotte Chauvet inaugurée en France

>> consulter le dossier de RTS découverte sur l'archéologie

Caroline Briner