Entre 1894 et 1906, le capitaine juif Alfred Dreyfus mis en cause à tort dans une affaire d'espionnage au profit de l'Empire allemand est accusé de trahison. Cette condamnation qui intervient dans un climat social de haine à l'égard de l'Empire allemand qui a annexé l'Alsace et la Lorraine engendre une vague d'antisémitisme et divise la France en deux partis, les dreyfusards et les anti-dreyfusards. L'historien Henri Guillemin raconte, lui, un véritable complot. Une série de trois conférences télévisées présentées pour la première fois dans des versions restaurées.